Assez mentir

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

https://www.lantieditorial.fr/episode/avec-la-chine-la-guerre-grise-a-commence/

" En l'an 740 avant notre ère, l'armée de Sparte envahit la petite Messénie. Ce fut une guerre acharnée, sans pitié, où les deux petites nations perdirent dans les massacres le tiers de leur population, le reste étant décimé par les famines et les épidémies. Après vingt ans de guérilla dans les montagnes, les derniers Messéniens se rendirent, épuisés. Mais Sparte ne valait guère mieux.

Sur leurs terres ravagées, il s'ensuivit un demi-siècle de paix fourbue, pendant laquelle les deux nations lentement relevaient leurs ruines. "Plus jamais ça!", disaient les survivants, qui conservaient de trop d'horreurs un souvenir atterré. La vie dans l'archipel redevenait aimable et douce. La guerre fut oubliée. Les jeunes nés après elle, et qui n'en avait rien connu, refusaient d'y penser: pour eux c'était le Déluge, la préhistoire. Ils plaisantaient ce qui restait des anciens combattants parce que, borgnes, boiteux ou perclus, ils devenaient vieux et radoteurs.

 Il y avait eu, après la saignée, énormément de naissances. La Messénie put se refaire une armée, nombreuse et dynamique. Quand elle fut assez forte, elle trouva l'appui d'Argos et de l'Arcadie et, par surprise, fondit sur Sparte. Ce fut une guerre acharnée, sans pitié, où les deux nations perdirent dans les massacres le tiers de leur population, le reste étant décimé par la famine et les épidémies. Après quelques années de carnages mutuels, les Messéniens, épuisés, durent se rendre. Mais Sparte était ravagée.

Il s'ensuivit un demi-siècle de paix dans l'archipel. "Plus jamais ça!", disaient les survivants qui conservaient de trop d'horreurs un souvenir atterré. La vie redevint aimable et douce. La guerre fut oubliée. Les jeunes, nés après elle et qui n'en avaient rien connu, refusaient d'y penser. Pour eux c'était le Déluge. Ils plaisantaient les radotages des anciens combattants et préféraient commenter, de loin, la révolte des Perses contre les Mèdes, leurs victoires sur l'empire lydien, sur Babylone, sur l'Egypte, sur l'Inde et admiraient ses conquérants farouches. Lesquels fondirent sur eux sans prévenir. Ce fut une belle tuerie. La guerre dura quarante ans, acharnée, sans pitié. Les armées fondaient comme du beurre, ruinant les populations, que décimèrent les famines et les épidémies. A la fin toutefois, les Perses épuisés renoncèrent, vaincus successivement à Marathon, à Salamine et à Platée. Athènes était glorieuse, mais non moins épuisée.

Il s'ensuivit, avec Périclès, vingt ans de paix dans l'archipel. La vie y redevint aimable et douce. On oublia la guerre, ses désastres et ses dévastations. "Plus jamais ça!", disaient encore les vieux, mais les jeunes, qui n'en avait rien connu, refusaient d'y penser et s'en moquaient éperdument. Salamine et Platée, pour eux c'était le Déluge. Ils plaisantaient les anciens combattants - avant de se précipiter, à leur tour, dans une nouvelle tuerie.

 Et caetera. Et caetera et caetera.

Vercors in "Assez mentir" aux Editions Ramsay 

La fête des jardins partagés

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

La fête des jardins partagés a eu lieu le samedi 9 octobre sur le parking devant la salle des fêtes de La Bartère de Casteljaloux.

La fête était belle et réussie.

Beaucoup de belles choses à voir, beaucoup de belles choses à entendre, beaucoup de belles rencontres à faire.

L'art des champs, des bois et forêts

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Andy Goldsworthy est un artiste britannique qui fait des sculptures et des installations de sécurité avec des moyens naturels et dans la nature. Il est né le 26 juillet 1956 en Angleterre, dans une ferme de Cheshire, et il a grandi à Yorkshire. Il a travaillé au sein des fermes du Yorkshire depuis ses treize ans, ce qui a particulièrement influencé sa démarche artistique d'armoire forte. C'est là qu'il a commencé à concevoir ensemble la nature et l'art. Il a étudié au Bradford College of Art (1974-1975) et au Preston Polytechnic College (1975-1978), où il a obtenu le diplôme de Bachelor of Arts. En 1993 il a reçu le doctorat Honoris Causa de l'université de Bardford. 

En 1980 il participe à l?exposition collective La Nature comme matériau, une exposition de sculptures et de photos achetées pour The Arts Council Collection par Andrew Causey, The Atkinson Art Gallery, Southport, Lancashire. Sa première exposition personnelle se tient la même année au LYC Museum and Art Gallery, Banks, Cumbria, et propose aux visiteurs un journal visuel de chaque journée de travail de l'artiste, accompagné d'une série de photos des oeuvres éphémères. Durant les années 1980 il expose seul à plusieurs reprises en Angleterre, en France, en Hollande et au Japon. Il participe ensuite à la Biennale de Venise et à des expositions collectives en Allemagne et aux Etats-Unis. En 1990 se tient la première grande rétrospective consacrée à son ?uvre à Henry Moore Center for the Study of Sculpture, Leeds City Art Gallery.

Merci à Philippe Jaminet de nous l'avoir fait découvrir.

https://www.philippejaminet.com/biographie/

Pour en savoir plus sur Andy Goldsworthy:

http://www.artwiki.fr/?AndyGoldsworthy

 

Classé dans : Artistes - Mots clés : aucun

Amour Fraternité Liberté

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Le dimanche 10 octobre 2021, le CCFD Terre Solidaire a fêté ses soixante ans d'existence. En Lot-et-Garonne toutes les équipes locales se sont retrouvées à Saint Livrade pour une journée festive dans la très belle salle Charles de Cacqueray.

Si nous repensons à notre enfance après la seconde guerre mondiale, nous pouvons affirmer que le monde a bien changé. L'affrontement des deux blocs c'est fini. Aujourd'hui le monde est très instable, conflictuel.

USA, Russie, Chine, Arabie saoudite, Turquie, Pakistan, Inde, Israël, Iran s'affrontent.

Nous assistons à un grand désordre mondial. Nous avons le plus grand mal à diriger nos vies et nos destins. Dans l'histoire de l'Humanité il n'y a jamais eu autant d'armes vendues dans le monde. S'il n'y a pas embrasement général, troisième guerre mondiale généralisée, il y a une multitude de conflits d'une grande violence.

Il n'y a jamais eu autant de personnes déplacées, de personnes vivants dans des camps; ils se comptent par centaines de milliers pour certains pays, par millions au total.

Beaucoup de personnes aujourd'hui encore ont faim, ont soif, n'ont pas accès aux soins de santé les plus élémentaires.

Ce désordre mondial il gagne notre pays. Certains d'entre nous s'appauvrissent, voient leurs conditions de vie se dégrader. L'accueil des migrants se dégrade. La vie des non-migrants se complique même là où il n'y a pas de migrants.

Il devient de plus en plus difficile de débattre des problèmes actuels. La haine trop souvent remplace la discussion raisonnable qui permettrait de trouver des solutions aux problèmes en cours.

Soit nous continuons à nous entre-déchirer soit nous parvenons à nous ressaisir et à inventer le monde à venir. Si nous pouvions éviter de passer par la case guerre civile ça serait bien. 

Lors des débats, des tables rondes, des forums organisés par l'équipe du CCFD Terre Solidaire du Lot-et-Garonne quatre sujets ont retenu toute notre attention:

La souveraineté alimentaire, la justice économique, les migrations internationales, la culture de Paix.

Mais la liste peut se compléter bien sûr.

Pour en savoir plus sur les orientations du CCFD Terre Solidaire pour les six ans à venir voir lien suivant:

https://ccfd-terresolidaire.org/nous-connaitre/vie-associative-et-gouvernance/rapport-d-orientation-6954

 

Fil RSS des articles