Jeunes à votre tour...

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

... de nous parler de politique et de re-construire le Monde.

Je regrette que la droite et la gauche s’intéressent très peu pour ne pas dire du tout aux encycliques Rerum novarum et Laudato si, et au personnalisme d'Emmanuel Mounier.

J’ai découvert sur le blog de Koz un homme du siècle dernier: William Chesterton. Il se convertit au catholicisme à 40 ans et crée un courant politique qui existe toujours et qui a toujours autant de mal à percer et à se faire connaître : le distributisme. En gros il y a trop de capitalisme et pas assez de capitalistes. Celles et ceux qui créent des richesses doivent pouvoir rester maître des richesses qu’ils ont créées. Ce qui n’est pas le cas quand le capitalisme règne en maître ni dans les économies communistes.

Dans quelques jours j’aurai 65 ans. J’ai fait l’essentiel de mon parcours professionnel en campagne et de ma vie hors des grandes villes.

Je regrette la disparition de petits producteurs de lait, de cochons, de volailles, de fromages parce que pas aux normes européennes. Ils nous empoisonnaient pas tant que ça en définitive.

Je regrette les concentrations urbaines ingérables.

Je regrette les millions de femmes et d’hommes et d’enfants qui vivent dans des conditions de plus en plus difficiles parce qu’il n’y a pas partage des richesses créées , mise en commun des richesses collectives existantes bien réelles.

Je regrette la multiplication des guerres dont ni vous ni moi ne sommes responsables.

L’accueil des migrants n’est pas si bon que ça dans notre pays. Je n’aimerais pas pour mes enfants et petits enfants qu’il y ait à nouveau dans notre pays des foyers de peste, de choléra, de lèpre, de sida et de tuberculose.

J’aimerais et j’appelle de tous mes voeux une écologie humaine c’est à dire une écologie qui en priorité sauve l’homme.

Je regrette les zones de non droits dans le capitalisme mondialisé qui porte en lui la guerre comme le ciel porte l’orage.

Colibri Cx

 

1 commentaire

#1  - Marie a dit :

Le fait est que je ne connais pas du tout ces encycliques et je ne dois pas être la seule ni Emmanuel Mounier.
Nos sociétés n'évoluent plus dans un sens d'égalité, de liberté et de fraternité, de partage.
Est-ce bien nouveau? Il faut des décennies voire des siècles aux populations pour parvenir à améliorer leur quotidien. Dès que trop nombreux sont ceux qui parviennent à vivre mieux, l'oligarchie se met en action pour tout reprendre d'abord par petites coupes puis de façon de plus en plus radicale. Et tout cela se fait en culpabilisant chacun, lui renvoyant un devoir de sacrifice alors même que ceux qui créent les contextes régressifs ne sacrifient rien de leur confort et que bien au contraire leurs richesses et leurs pouvoirs ne font que s'accroître..
Que dire des pays où hommes, femmes, enfants sont des plus démunis et privés d'éducation et de la moindre possibilité de se défendre. Ces pays sont spoliés, leur population exploitée et maltraitée jusqu'à leurs enfants. Des guerres y sont provoquées justifiant toutes les régressions et tous les sacrifices demandés. Là non plus ce ne sont pas ceux qui provoquent les guerres qui en souffrent le plus ni en meurent...
Et j'ai l'impression que la roue tourne plus ou moins selon les lieux et les époques sur ce fonctionnement pervers.
Mais peut-être que ces modes opératoires destructeurs des différents dirigeants du monde finiront par se retourner aussi contre eux.
Même les plus puissants ne peuvent tout maîtriser.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot lxjf ?