Un monde d'une obscure clarté.

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Le peuple de France ne gouverne pas la France.
Les peuples d’Europe ne gouvernent pas l’Europe.
Les peuples ne gouvernent pas le Monde.
Les pauvres et les migrants encore moins.

Nous vivons des déplacements de populations comme nous n’en avions pas vus depuis la seconde guerre mondiale. Ils ont pour cause les guerres dites basses tensions et la misère dans certains pays du Moyen-Orient et d’Afrique.

Nous vivons à nouveau une époque de gros mensonges d’Etat. Je ne vais pas en faire la longue liste mais en rappeler juste deux: le vrai faux charnier de Timisoara, les vraies fausses armes de dissuasion massive de Saddam Hussein. Plus c’est gros plus ça passe en boucle dans les médias du monde entier.

Un peu partout les conditions d’accueil de migrants se durcissent et ont pour première conséquence de faire basculer de plus en plus de personnes dans la clandestinité. ( Un peu comme le fit le STO du temps de nos parents )

Ce qui favorise le plus actuellement la migration illégale et la bonne fortune des passeurs c’est qu’il devient très difficile de prendre légalement l’avion, le train, le bateau pour quitter un pays en guerre ou en misère.

Enfin dernier point, il y a de plus en plus d’enfants seuls sans parents dans les rues de nos grandes villes. (Et c’est mondial)

Notre monde, notre civilisation est en train de se déshumaniser. Mais c’est déjà souvent arrivé dans l’Histoire de l’Humanité.

Nous ne parvenons pas à venir à bout du trafic de drogue, du trafic d’êtres humains, du trafic d’armes.

Ici ou là il y a tout de même de belles oasis de paix et de prospérité. Puissent les forces du Mal ne pas les détruire.

Je veux et j’exige le paradis sur terre pour tout le monde.

Colibri Cx

1 commentaire

#1  - Mi bémol a dit :

Un ponton, début d'un rêve vert et bleu. Attente d'un rafiot ou d'un canot, d'un passeur ou trafiquant, fussent-ils tortionnaires sans foi ni loi et au loin, sur l'autre rive, bientôt, des ports qui se ferment, des campagnes d'opinion infâmes, des tracasseries infinies dans les champs de tomates ou sous les oliviers, l'exploitation assurée, la dérive sans fin, la faim qui persiste, la mort fréquente même par balles : fin du rêve éventuellement blanc lorsqu'on franchit les Alpes ! Notre humanité qui recule et coule, dans la haine, l'injustice, la calomnie, l'égoïsme, le repli : moi d'abord ! Pauvre solidarité mise en croix, même si des îlots de lumière résistent aux vents dévastateurs ! Yallah !

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot eiml ?