Guéris vite ou va au ciel!

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

François a 17 ans. Un âge où on n'est pas sérieux, un âge où on a la vie devant soi, un âge où on ignore volontiers que la vie et la mort  se confondent. Le jour où il apprend qu'il est atteint d'une leucémie, on fête les 7 ans de la petite dernière de ses soeurs:"C'est mon anniversaire, et tout le monde est dans la peine" s'exclame la gamine. Agathe, la deuxième de cette famille catholique pratiquante de huit enfants, fait des études d'infirmière. Elle ne comprend que trop bien, elle, le calvaire qui commence pour les siens et dans lequel se raffermit leur foi.

Sans aucun pathos, ce récit poignant suit les longs mois d'hospitalisation de François: les rémissions, les espoirs, les rechutes, les élans, l'insouciance, l'obsession, la gaieté, l'angoisse et la prière. Agathe ne se tourne pas vers le Ciel pour lui demander pourquoi. Elle veut croire que Dieu n'envoie jamais d'épreuves insoutenables, qu'il faut avec Blaise Pascal implorer le bon usage des maladies, qu'il convient de se couler dans la Providence.

Ce livre est un témoignage lumineux à lire commme l'on prend un fortifiant. Un manuel de traversée des pires épreuves sans désespoir et ressentiment.

Quand il ne reste plus que quelques jours de vie il faut rajouter de la vie à ces quelques jours restants. Tous autour de François s'y sont employés.

 

Extrait sonore ci-dessous:

 

Ecrire...

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

"Ecrire est encore le meilleur moyen de parler sans être interrompu."(Jules Renard)

Originaire de Château-Thierry, ville natale de Jean de La Fontaine,  Denis Toison vit, depuis bientôt quarante ans, dans une ancienne ferme au cœur de la campagne lot-et-garonnaise. Après une carrière professionnelle passée dans l’image (animation 3D) et l'architecture, il est  donc un jeune auteur d'une soixantaine de printemps !

Découvrant, depuis peu, le plaisir de faire danser l’écrit, il aime orchestrer une phrase, harmoniser des paragraphes, rythmer un texte entier. Attachant une grande importance au style, la musicalité de ses textes souvent teintés d'humour, est une composante au moins aussi essentielle que l’intrigue.

Par ailleurs, il est fasciné par la force des mots, une puissance qu'il devinait sans en imaginer toute l’immensité, comme de leur totale liberté qui autorise toutes les fantaisies et permet d’explorer les moindres détours de la condition humaine, bien au-delà des schémas habituels.

​Influencé par les grands auteurs classiques du courant réaliste du XIXème siècle comme Zola, Flaubert et surtout Maupassant, dont la sensibilité le touche particulièrement, il ne renie pas pour autant le style d'auteurs contemporains comme Céline ou Boudard, qui ont su transfigurer, à leur façon, l’écriture.

Voici l'adresse de son site: http://bazook.wixsite.com/denis-toison-auteur

 

Coup de coeur du mois.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

 La ronde des mois

Janvier prend la neige pour châle ;
Février fait glisser nos pas ;
Mars de ses doigts de soleil pâle,
Jette des grêlons aux lilas.

Avril s’accroche aux branches vertes ;
Mai travaille aux chapeaux fleuris ;
Juin fait pencher la rose ouverte
prés du beau foin qui craque et rit.

Juillet met les oeufs dans leurs coques
Août sur les épis mûrs s’endort ;
Septembre aux grands soirs équivoques,
Glisse partout ses feuilles d’or.

Octobre a toutes les colères,
Novembre a toutes les chansons
Des ruisseaux débordant d’eau claire,
Et Décembre a tous les frissons.

Rosemonde Gérard

Extrait du blog d'Ismène Fleury dont le titre est une invitation au voyage: "Le vent dans les steppes".

Son blog est riche de présentations de livres et de BD. Chaque blogon se termine par une note musicale qui contribue aussi aux charmes de son blog.

http://leventdanslessteppes.blogspot.fr/2017/01/2017-annee-durable.html

Vu sur Facebook.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Je viens de découvrir sur Facebook un mouvement national qui essaime un peu partout en France.

Je viens de découvrir la page "Chasseurs de livres du Tarn".

En voici le principe:

Chassons des livres !

L'objectif est simple: il s'agit d'abandonner un ou plusieurs livre(s): dans la nature, sur un banc, dans un restaurant, chez le coiffeur, au pied d'un arbre, à un arrêt de bus... Et de laisser quelqu'un le découvrir, le lire, puis le libérer, afin qu'il soit découvert par quelqu'un d'autre.

Dans ce groupe, vous pouvez faire part de vos abandons et de vos trouvailles dans le Tarn!

Le groupe du Tarn a 1291 membres.

Ils laissent sur leur page Facebook https://www.facebook.com/groups/1813372205547937/?fref=ts des indices qui permettent de trouver le ou les livres à rechercher.

La Grande Villa

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"La Grande Villa" par Laurence Vilaine, éditions Gaia. 8€50.

En résidence d’écriture à Marseille en 2015, Laurence Vilaine nous offre un texte à l’opposé de son nom de famille. Plutôt merveilleux de poésie. Un petit récit de presque quatre-vingt pages. Les mots se croquent, il est même recommandé de prononcer à voix haute ou basse, secrètement, ces jolis mots pour soi. Elle pense, elle parle à la Grande Villa, son Disparue et le rapport à l’écriture qui sauve de tout chagrin.

Une absolue merveille, un panier entier de sucreries réconfortantes et le sentiment que les rayons du soleil réchauffent notre peau en même temps que celle de l’auteur.


« […] enfant, je rêvais qu’un jour mes doigts seraient bleus d’avoir touché le ciel. »

Inés Bourgeois


 

Fil RSS des articles de cette catégorie