A voir, à revoir, à faire voir.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Hier soir, Arte a diffusé le film "L'oeuvre sans auteur" de Florian Henckel von Donnersmarck.

Le film dure 3 heures mais on ne voit pas le temps passer.

A 6 ans, en 1939, Kurt Barnet visite avec sa tante Elisabeth une exposition à Dresde consacrée à "l'art dégénéré" (selon les nazis), celui de ces peintres et sculpteurs contemporains, souvent juifs, qui ont révolutionné les codes de la figuration et inventé l'abstraction. Schizophrène, Elizabeth est internée dans un hôpital psychiatrique dirigé par le Pr Seeband, qui ordonne sa stérilisation. Après la guerre, Kurt, désormais étudiant aux Beaux-Arts en Allemagne de l'Est, est formé contre son gré à un art socialiste très officiel. Le jeune homme tombe amoureux de la jeune Ellie Seeband, tout en ignorant qu'elle est la fille du médecin responsable de la mort de sa tante. (Source: 2233521-l-oeuvre-sans-auteur)

Ce film bien entendu repose sur l'histoire de l'Allemagne nazie mais aussi sur le mode de fonctionnement d'êtres humains convaincus de faire le bien en mettant en pratique des théories catastrophiques pour eux et pour celles et ceux qui en seront les victimes. 

Le film évoque aussi l'importance de l'Art en général et de la peinture en particulier. 

Un film à voir, à revoir, à faire voir.

https://www.youtube.com/watch?v=Ji1CY-aIqnM

 

Classé dans : cinéma - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot vlmad ?