La rose et le réséda

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

" La rose et le réséda". Détail (ronce et pétales de roses). Installation église de Martaillac (47) . 6 Juin 2022.

Philippe Jaminet
portable 06 09 41 62 83

 www.philippejaminet.com

La Rose et le réséda

Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Tous deux adoraient la belle 
Prisonnière des soldats 
Lequel montait à l'échelle 
Et lequel guettait en bas 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Qu'importe comment s'appelle 
Cette clarté sur leur pas 
Que l'un fut de la chapelle 
Et l'autre s'y dérobât 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Tous les deux étaient fidèles 
Des lèvres du coeur des bras 
Et tous les deux disaient qu'elle 
Vive et qui vivra verra 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat 
Fou qui songe à ses querelles 
Au coeur du commun combat 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Du haut de la citadelle 
La sentinelle tira 
Par deux fois et l'un chancelle 
L'autre tombe qui mourra 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Ils sont en prison Lequel 
A le plus triste grabat 
Lequel plus que l'autre gèle 
Lequel préfère les rats
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Un rebelle est un rebelle 
Deux sanglots font un seul glas 
Et quand vient l'aube cruelle 
Passent de vie à trépas 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Répétant le nom de celle 
Qu'aucun des deux ne trompa 
Et leur sang rouge ruisselle 
Même couleur même éclat
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Il coule il coule il se mêle 
À la terre qu'il aima 
Pour qu'à la saison nouvelle 
Mûrisse un raisin muscat 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
L'un court et l'autre a des ailes 
De Bretagne ou du Jura 
Et framboise ou mirabelle 
Le grillon rechantera 
Dites flûte ou violoncelle 
Le double amour qui brûla 
L'alouette et l'hirondelle 
La rose et le réséda

Louis Aragon

Nantes (2)

Rédigé par yalla castel - - 22 commentaires

La photo ci-dessus n'est pas prise sur le site des anciens abattoirs. Mais elle illustre "Le voyage à Nantes" ailleurs dans la ville sur le thème "Le pas de côté".

 

Site des anciens abattoirs (Rezé)
 

"Transfert"


Conçu et mis en œuvre par Pick Up production

 

Aux portes de la ville de Nantes, dans un paysage désertique, une cité se dessine et va évoluer au fil des ans. Un espace curieux, exotique, vivant, affranchi, étonnant. Un lieu qui s’invente chaque jour, où l’art s’exprime à ciel ouvert. Des artistes, des architectes, des scénographes l’investissent et s’y croisent. 

Pour sa première saison, musiques, spectacles de rue et de cirque, arts forains et visuels se mêlent aux loisirs populaires, aux espaces de prise de parole, aux chantiers participatifs et aux rendez-vous familiaux. Des expériences singulières ont lieu sur une place publique. Ici, des ateliers d’artistes, un bar, un restaurant, des aires de jeux ; là, un remorqueur ou encore un chapiteau... Un endroit à découvrir, un lieu paisible, apaisant, enrichissant où faire beaucoup de belles et bonne rencontres.

Pour en savoir plus cliquer ici...

 

Dans la forêt profonde

Rédigé par yalla castel - - 5 commentaires

Au centre de la photo, Monsieur le Maire d'Arx. A sa gauche, Rose Réglat. Autour d'eux les quatre jeunes femmes et les deux jeunes hommes qui ont chanté dans l'église d'Arx remplie de monde.

Rose Réglat est professeur de musique. Elle a des attaches familiales à Arx où elle est bien connue, reconnue et soutenue par la municipalité et la population. Sa mère depuis sa retraite est devenue Casteljalousaine .

Pour la cinquième année consécutive Rose Réglat nous a offert un concert lyrique de grande qualité en l'Eglise d'Arx en cours de rénovation. Quatre jeunes femmes et deux jeunes hommes nous ont fait partager leur passion, leur fougue, leur jeunesse et leur talent en chantant des extraits de Monterverdi, Haendel, Purcell, Mozart, Rossini, Gounod, Donizetti, Manuel De Falla, Massenet, Rossini.

Chaque morceau interprété avec brio était présenté par Rose Réglat pour le remettre dans le contexte de l'époque, pour en donner le sens, pour en raconter rapidement l'histoire.

Le concert est passé très vite. Les applaudissements ont été intenses et chaleureux.

A la sortie de l'Eglise la municipalité a offert un apéritif à l'ombre des arbres. Chacun a pu faire part de ses impressions et rencontrer "pour de vrai" les jeunes interprètes.

Une remarque est revenue souvent dans les propos entendus alors: "C'est de mieux en mieux d'années en années".

C'était dans la forêt profonde, pas loin de Casteljaloux, le dimanche 19 août à 17h.

Fil RSS des articles de cette catégorie