La machine à cauchemars

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"La peinture de Goya nous apprend que les monstres sont partout. Ils se tapissent parmi les inquisiteurs, les militaires, les sorcières, les vieilles croyances ou les modernes espérances; dans le rire, dans les paroles de chansons, dans les fêtes, sous la lune et en plein jour.  La peinture de Goya nous apprend que, quoi qu'il arrive, l'humanité produit et produira du monstrueux, qu'elle est une machine à cauchemars. C'est effrayant, mais la peinture de Goya nous apprend aussi à l'admettre, à nous montrer lucides sur notre part d'ombre. (...) Dans sa plus célèbre gravure, Goya dessine un homme accablé à son secrétaire, assailli par des rapaces nocturnes. L'estampe est titrée en espagnol "El sueño de la gazon produce monstruos". Le terme "sueño" est ambivalent. Il peut vouloir dire que le sommeil de la raison engendre des monstres (...). Mais "sueño" peut aussi vouloir dire que le rêve de la raison engendre des monstres."

Source: "Les yeux de Mona" de Thomas Schlesser chez Albin Michel pages 168/169.

En juin pas de chagrin...

Rédigé par sadys - - Aucun commentaire

... et en juillet fais ce qu'il te plaît...

A droite le parti dominant est le RN. A gauche la France insoumise.

Il est reproché à Mélanchon de ne pas condamner le Hamas.

A droite rares sont ceux et celles qui condamnent Israël et la guerre menée depuis 1948 contre les Palestiniens.

Avant de mourir j’espère que les historiens m’expliqueront pourquoi François Mitterrand a engagé la France dans la première guerre du golfe qui a mis fin au régime de Saddam Hussein et sauvé, consolidé le régime iranien. 

Avant de mourir j’espère que les historiens m’expliqueront pourquoi les Américains, les Français et les Anglais ont installé au pouvoir les talibans en Afghanistan. 

Je partage enfin ce matin avec qui voudra le lire le lien suivant:

https://www.cairn.info/revue-internationale-et-strategique-2004-4-page-17.htm

Le sionisme est un socialisme nationaliste qui porte en lui la guerre comme le ciel porte l’orage depuis la création d’Israël. 

jfsadys, Bastia, vendredi 14 juin, 9h30. 

Le ciel est bleu, le soleil lumineux, les oiseaux joyeux, la mer magnifique. Tout semble pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les personnes qui m’entourent vaquent à leurs occupations comme si de rien n’était.

 

Conversation dans un parc

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Conversation dans un parc, Thomas Gainsborough, Musée du Louvre.

"Cette mode du jardin à l'anglaise, aux limites du paysage, inspire considérablement Gainsborough. Il y perçoit là aussi la spontanéité de la vie et le reflet des émotions. Ce que nous dit le peintre (...) c'est combien l'expression des sentiments, par tous les moyens, est essentielle. Converser n'est pas une futilité, c'est un principe vital.(...) Il nous invite à faire confiance aux sentiments, à savoir les exprimer."

Source: "Les yeux de Mona" de Thomas Schlesser chez Albin Michel, page 135.

 
 

Henri Gougaud

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"Les larmes sont la pluie de l'âme. Elles lavent toutes les crasses. "

Henri Gougaud

Voir sur https://citations.ouest-france.fr/citation-henri-gougaud/larmes-sont-pluie-ame-lavent-110422.html

Henri Gougaud, né en 1936 à Carcassonne, est un écrivain, un poète, un conteur et un chanteur français mais aussi occitan. Né d'un père cheminot et d'une mère institutrice, Henri Gougaud prépare une licence de lettres à Toulouse. En 1962, il monte à Paris, au bout de six mois il est engagé à La Colombe où il chante ses propres textes. Il est notamment parolier pour Juliette Gréco, Jean Ferrat et Marc Ogeret. Producteur de radio, romancier et conteur, il dirige également les collections La Mémoire des sources et Contes des sages aux éditions du Seuil. (Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Gougaud de Wikipédia en français).

Fil RSS des articles