7 hivers à Téhéran

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

En 2007 à Téhéran, Reyhaneh Jabbari, une jeune femme de 19 ans, en situation de légitime défense, poignarde à mort l’homme qui s’apprêtait à la violer. Elle est arrêtée, torturée, ses aveux sont extorqués. Ne bénéficiant pas d’un procès équitable, elle subit la loi du Talion et est condamnée à être pendue… À partir d’images filmées clandestinement, on vit le combat de Reyhaneh et de sa famille au quotidien.


Pourquoi l'ACAT France soutient ce film?

Parce qu'il aborde des sujets sur lesquels l’ACAT-France travaille depuis bientôt 50 ans : les aveux forcés sous la torture physique et psychologique, la tenue d’un procès inique, la peine de mort.

Trois actions pour soutenir le film 

  1. Allez le voir 
  2. Parlez-en autour de vous
  3. Participez aux échanges en fin de projection

Où le voir?

  • Mardi 28 mai Cinéma Rex à Tonneins à 20h30 avec la présence de l’artiste iranien Mr Makaremi qui animera la discussion en fin de projection.
  • Vendredi 31 mai au cinéma Grand écran à Villeneuve sur Lot à 20h00  avec également la présence de Mr Makaremi.
  • Jeudi 6 juin au cinéma L’odyssée à Casteljaloux à 20h30 avec la présence de Monsieur Makaremi et de Madame Marchand bénévole du groupe ACAT Marmande-Casteljaloux.

A propos de l'ACAT France:

 

L’ACAT est une ONG chrétienne de défense des droits de l’homme créée en 1974. Association loi 1901, elle est reconnue d'utilité publique et d'éducation populaire. Elle défend les droits des femmes et des hommes injustement emprisonnés. Et elle s'appuie  pour le faire sur les droits de l'homme mais aussi sur des textes de la Bible.

L'ACAT a pour but de combattre partout dans le monde les peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la torture, les exécutions capitales judiciaires ou extra-judiciaires, les disparitions, les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les génocides.

Elle assiste les victimes de tous ces crimes, notamment en se constituant partie civile devant les juridictions pénales et elle concourt à leur protection notamment par toutes actions en faveur du droit d’asile et de la vigilance à l’égard des renvois qui s’avèreraient dangereux.

L'ACAT fonde son action sur un réseau actif de 28 000 membres adhérents, donateurs et salariés. 

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot snwkd ?