Prier avec Blaise Pascal (2)

Rédigé par yalla castel - - 3 commentaires

"Le divertissement devrait procurer à l'homme le bonheur tant attendu; il le jette dans une course sans fin. A peine une activité terminée, voilà qu'il faut se lancer dans une autre. Les plaisirs que l'homme parvient à cueillir dans cette agitation  sont toujours en deçà du bonheur qu'il espérait, et l'homme camoufle sa déception dans un nouveau divertissement qui promet à son tour le bonheur, pour le remettre bientôt à plus tard. L'homme devrait s'instruire de ses déceptions successives, mais il paraît courir à leur devant." 

Source: "Prier 15 jours avec Blaise Pascal" par Louis Frouart aux éditions Nouvelle Cité. 

ISBN 9782375820445. Prix: 13,90 €.

Louis Frouart est né en 1986. Il est lauréat du prix 2014 de la chaire "Science et Religion" de l'Université catholique de Lyon. Il est actuellement professeur de philosophie dans un lycée de Lyon.

3 commentaires

#1  - Alain a dit :

Prier avec Pascal ? Euh non merci.
Apprendre à raisonner et raisonner avec Pascal, pourquoi pas ?
mais si tant est qu'il faille prier plutôt prier avec les mécréants
https://www.youtube.com/watch?v=vGTtWdzxWp8

Brassens
La prière

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
Tandis que des enfants s'amusent au parterre ;
Et par l'oiseau blessé qui ne sait pas comment
Son aile tout à coup s'ensanglante et descend
Par la faim et la soif et le délire ardent :
Je vous salue, Marie.

Par les gosses battus par l'ivrogne qui rentre,
Par l'âne qui reçoit des coups de pied au ventre
Et par l'humiliation de l'innocent châtié,
Par la vierge vendue qu'on a déshabillée,
Par le fils dont la mère a été insultée :
Je vous salue, Marie.

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids,
S'écrie : "Mon Dieu !" Par le malheureux dont les bras
Ne purent s'appuyer sur une amour humaine
Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène ;
Par le cheval tombé sous le chariot qu'il traîne :
Je vous salue, Marie.

Par les quatre horizons qui crucifient le Monde,
Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe,
Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains,
Par le malade que l'on opère et qui geint
Et par le juste mis au rang des assassins :
Je vous salue, Marie.



Jacques Brel
Prière païenne

N’est-il pas vrai Marie que c’est prier pour vous
Que de lui dire « Je t’aime » en tombant à genoux?
N’est-il pas vrai Marie que c’est prier pour vous
Que pleurer de bonheur en riant comme un fou
Que couvrir de tendresse nos païennes amours
C’est fleurir de prières chaque nuit, chaque jour?

N’est-il pas vrai Marie que c’est chanter pour vous
Que semer nos chemins, de simple poésie?
N’est-il pas vrai Marie que c’est chanter pour vous
Que voir en chaque chose, une chose jolie
Que chanter pour l’enfant qui bientôt nous viendra
C’est chanter pour l’Enfant qui repose en vos bras?

N’est-il pas vrai Marie?
N’est-il pas vrai Marie?

Répondre
#2  - Alain a dit :

Prier avec Pascal ? bof ? Pourquoi pas tant qu'on y est, faire aussi de l'alchimie avec Newton ?
Avec Pascal, avec Newton apprenons plutôt à raisonner et à connaitre les fondements scientifiques de l'univers (les éléments de mathématiques et de physique, le charme discret de la chute de la pomme)
Mais pour prier ? Tant qu'il faille prier mieux vaut prier avec les mécréants.

Brassens
https://www.youtube.com/watch?v=vGTtWdzxWp8
https://www.youtube.com/watch?v=1xTHNXIcOCw

Répondre
#3  - A.L a dit :

Merci de vos deux commentaires Alain. J'ai cru comprendre que chez Blaise Pascal la foi n'est pas du tout liée à la raison. Croire est souvent déraisonnable mais cela attire certaine personne comme l'aimant attire le fer. Et oui même les mécréants prient et parfois très bien. Et souvent d'un manière très accessible au grand public. :-)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot lkxzi ?