De la fatigue

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Peinture papier gravure "Fatigue" de François Cotard

Fatigué
au point de ne plus ressentir la fatigue, de ne plus pouvoir penser.
Vous avez dit fatigue.

Fatigue qui vient peser tout doucement,
le poids d'une plume
qui se rajoute au poids d'une nouvelle plume. Vous avez dit fatigue.

Fatigue comme endormissement
de mes sens qui n'en peuvent plus de sentir cette angoisse sourde que je ne veux plus entendre.
Vous avez dit fatigue.

Fatigue du manque de courage de dire ce mal à dire
cette maladie à parler.
Vous avez dit fatigue.

Fatigue au risque
de me briser les os qui me soutiennent.

Comment encore avancer et marcher?

Vous avez dit fatigue.

Fatigue jusqu'à l'épuisement
d'avoir puisé au fond du puits
mis à sec de croyance et de confiance.

Vous avez dit fatigue.

Fatigue comme solitude de l'âme
et du corps qui suit et qui aussi ne suit pas.
Où es-tu mon Sauveur ?
Vous avez dit fatigue.

Fatigue où le courage dont j'ai besoin,

c'est de me reposer et de patienter,

Vous avez dit fatigue.

Fatigue où la prière silencieuse vous allège la fatigue
car elle détourne de l'orgueil qui nous fatigue.
Vous avez dit fatigue.

- Dieu, que je suis fatigué !
- Repose toi, je suis à tes côtés ! Pour que tu ne dises plus
que tu es fatigué.

Serge 

 

 

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot dvmtm ?