Partir

Rédigé par yalla castel - - 2 commentaires

"Partir pour se sentir exister et juste changer de place pour enfin trouver sa juste place. " ( Serge D... )

Partir, c’est mourir un peu,
C’est mourir à ce qu’on aime :
On laisse un peu de soi-même
En toute heure et dans tout lieu.

C’est toujours le deuil d’un vœu,
Le dernier vers d’un poème ;
Partir, c’est mourir un peu,
C’est mourir à ce qu’on aime.

Et l’on part, et c’est un jeu,
Et jusqu’à l’adieu suprême
C’est son âme que l’on sème,
Que l’on sème à chaque adieu :
Partir, c’est mourir un peu…

Edmond Haraucourt

Rondel de l’Adieu

Seul, Bibliothèque-Charpentier,  (p. 12).

2 commentaires

#1  - Serge D a dit :

En référence à la photo,
Partir, c'est suivre consciencieusement une ligne, que très vite on ne verra plus, pour nous emmener ailleurs.

Répondre
#2  - AL a dit :

PARTIR

Partir, c'est mourir un peu
Ça ne vous rappelle pas une chanson?
Une ritournelle comme on y revient.
Partir.

Et si mourir un peu c'était partir,
quelle dérobade ! Partir
Si je restais ici
sur cette terre,
comment ferai-je pour aller au Ciel ? Partir.
Si je partais là-bas au plus loin, saurai-je où je vais ?
Partir

Exode consenti,
Exode choisi.
Qui exauce mon départ ? Partir
Pèlerinage
où suivre le Chemin, Je suis le chemin . Partir

Partir, c’est mourir un peu,
C’est mourir à ce qu’on aime : On laisse un peu de soi-même
En toute heure et dans tout lieu.
C’est toujours le deuil d’un vœu,
Le dernier vers d’un poème ; Partir, c’est mourir un peu,
C’est mourir à ce qu’on aime.

Partir et revenir
sans avoir chassé l'angoisse du cœur
mais revenir à la source de Dieu. Partir

Partir
pour se sentir exister et juste changer de place pour enfin trouver sa juste place.
Partir

Partir pour aller vers l'autre,
partir de soi pour trouver un autre soi à partir de soi.
Partir.

Partir pour aller voir ailleurs, c'est étrange, aller voir ailleurs,
si j'y suis étranger.
Partir

Partir,
et oublier avec repos la prière
pour mieux nous la rappeler et nous réveiller. Partir

A partir d’aujourd’hui,
Donne nous notre pain de ce jour
pour que je puisse espérer celui de demain. Partir et revenir.
Et l’on part, et c’est un jeu,

Et jusqu’à l’adieu suprême C’est son âme que l’on sème, Que l’on sème à chaque adieu : Partir, c’est mourir un peu...

Serge D

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot gcrj ?