Voeux 2024

Rédigé par yalla castel - - 3 commentaires

« Que cette année vous soit heureuse: que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune ».

Madame de Sévigné ( 1626/1696)

Où courons nous?

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Christiane Singer est né en 1943 à Marseille. Elle meurt à Vienne en 2007. Elle a écrit une vingtaine de livres en Français. Elle est reconnue comme une personne de sensibilité chrétienne attachant de l'importance à la recherche d'une vie spirituelle intérieure.

En 2006, elle apprend de son médecin qu'il lui reste six mois à vivre. Elle a un cancer qui se soigne, s'accompagne mais ne se guérit pas. Elle va durant cette période écrire le journal de sa fin de vie publié sous le titre "Derniers fragments d'un long voyage". Elle meurt à 64 ans.

Voici un extrait de son livre "Où cours-tu? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi?":

"Il est difficile au milieu du brouhaha de notre "civilisation" qui a le vide et le silence en horreur d'entendre la petite phrase qui, à elle seule, peut faire basculer une vie: "Où cours-tu?" De mode en mode, de nouveauté en nouveauté, d'innovation en innovation, de catastrophe du jour en catastrophe  du jour - "Rien n'est plus vieux que le journal d'hier" (Paul Valéry) - nous voilà fouettés en avant comme des cerceaux! Slogans, rythmes, musiques de fond, logorrhée sournoise d'une radio toujours branchée, cris, appels nous incitant à courir plus vite, à laisser derrière nous les tombereaux de déchets, d'immondices que nous produisons sans répit. Sans projet de civilisation, sans vision, nous ne faisons qu'amplifier la sono et foncer. (...) En courant l'homme moderne tente d'esquiver la légion des fantômes.(...) Il est essentiel de prendre soin de ce ciel qui est en nous, invisible aux autres, de ce sanctuaire qui la vie nous a édifié et que peuplent tous les intercesseurs, les messagers, ceux qui, de façon multiple, nous ont inspirés, conduits vers le meilleur de nous-mêmes. (...) L'esprit ne nous rencontre jamais sous cellophane. Il a toujours un visage, un son de voix, un nom, une odeur. Il passe de regard en regard, de sourire en sourire."

Pages 9/10 de "Où cours-tu? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi?" de Christiane Singer, collection "Le livre de poche". ISBN 978-2-253-15595-9. Prix: 7,70 €.

Voici quelques titres de ses ouvrages: "Les cahiers d'une hypocrite", "Eloge du mariage, de l'engagement et autres folies", “La guerre des filles”, “La mort viennoise”, "N'oublie pas les chevaux écumants du passé", “Les sept nuits de la reine”, "Seul ce qui brûle".

Citations:

"La vraie liberté c'est de pouvoir toute chose sur soi". (Montaigne)

"Un beau soir l'avenir s'appelle le passé. C'est alors qu'on se tourne et qu'on voit sa jeunesse." (Aragon)

"La mort , ce serait un rêve si, de temps en temps, on pouvait ouvrir un oeil. " (Jules Renard)

"L'amour nous rend vulnérable et fragile" (Grand Corps Malade)

Peu nous importe...

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Samer Abu Hawwash, poète palestinien, 25 octobre 2023:

"Peu nous importe désormais que quiconque nous aime

Nous sommes fatigués des paroles dites et du non-dit

Des mains tendues qui ne parviennent pas

Et des yeux ouverts qui ne voient pas

Nous sommes fatigués de nous-mêmes

En cette nuit interminable

Et de l’attachement obstiné de nos mères

À ce qui reste de nous

D’un rocher que nous continuons de porter

Éternelle malédiction

De précipice en précipice

De trépas en trépas

Et nous n’arrivons toujours pas

Qu’importe, désormais, que quiconque nous aime

Que quiconque nous accompagne

Dans la procession de notre enterrement

Voilà que nous marchons en silence vers une dernière errance

Nous nous tenons tous par la main

Et nous avançons solitaires dans le désert du monde

À un moment

L’un de nos enfants se retourne

jette un dernier regard sur les décombres

Et dit en versant une larme unique :

Peu nous importe désormais que quiconque nous aime"

Le génie du Christianisme

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

C'est selon Chateaubriand lui-même un double deuil (la mort de sa mère et celle de sa sœur en 1798) qui l'incite à écrire le Génie du Christianisme ou Beautés de la Religion chrétienne. Il avait publié en 1796-1797 un Essai sur les révolutions, qui réduisait le christianisme à un simple fait historique et social. Avec le Génie du Christianisme, il opère une étonnante conversion.

Le Génie du Christianisme paraît en France en 1802, juste après la réconciliation entre l'Église et l'État, et à un moment où le pays sort du chaos révolutionnaire et aspire à un renouveau religieux. Ce livre remporte un immense succès, l'auteur ayant su capter les aspirations de l'époque.


Chateaubriand résume lui-même sa pensée :


« De toutes les religions qui ont jamais existé, la religion chrétienne est la plus poétique, la plus humaine, la plus favorable à la liberté, aux arts et aux lettres. Le monde moderne lui doit tout, depuis l'agriculture jusqu'aux sciences abstraites, depuis les hospices bâtis pour les malheureux jusqu'aux temples élevés par Michel-Ange et décorés par Raphaël. Il n'y a rien de plus divin que sa morale, rien de plus aimable, de plus pompeux que ses dogmes, sa doctrine et son culte ; elle favorise le génie, épure le goût, développe les passions vertueuses, donne de la vigueur à la pensée, offre des formes nobles à l'écrivain et des moules parfaits à l'artiste. »


Le Génie du Christianisme contient également une réflexion politique et morale, Chateaubriand souhaitant démontrer que la religion chrétienne est aussi un facteur de progrès.

Source: Réserve des livres rares de la Bibliothèque Nationale de France.

http://classes.bnf.fr/essentiels/grand/ess_1602.htm#:~:text=Chateaubriand%20résume%20lui%2Dmême%20sa,aux%20arts%20et%20aux%20lettres.

Fil RSS des articles de cette catégorie