L'image humilie la parole

Rédigé par yalla castel - - 2 commentaires

Auto portrait d'Albretch Dürer

Le protestantisme français, de Jean Calvin (1509-1564) à Jacques Ellul (1912-1994), a toujours manifesté une réticence forte vis-à-vis de l’image. Ellul n’hésite pas à proclamer que le règne triomphant de l’image dans la société contemporaine « humiliait » la parole et, par conséquent, la Parole elle-même.

Lire la suite...

2 commentaires

#1  - Emilio SERAFINI a dit :

"L'image humilie la parole".
Pourtant un grand magazine français avait comme slogan : "Le poids des mots la force des photos"; traduisons les peintures et toutes les expressions artistiques !
Si les mots - ou la parole fait sens, les les images font sensation. L'autoportrait de Durer n'a pas besoin de mots, il fait penser immédiatement à une tête du Christ.

Répondre
#2  - anonyme a dit :

Sans entrer dans le débat protestantisme / catholicisme au sujet de la place de l'image dans la culture religieuse, il serait bon de savoir qu'est-ce qu'une image et à quoi ça sert. Une image, quelle soit picturale, animée ou simplement suggérée par les mots est avant tout porteuse de sens. Elle est porteuse du sens de l'imagination – de la famille du mot image – que transmet un humain à un autre humain. L'image est donc un véhicule de communication et de pédagogie. La principale qualité d'une image – sa vérité - est donc sa clarté et sa compréhension en ce qui concerne sa représentation et sa parole.
On pourrait dire que trop d'images tue l'image, comme trop de paroles tue la parole. Alors la Parole est tuée chaque fois que l'image triomphe comme une idole et humilie le cœur de la Parole.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot gsgce ?