De la télé qui donne envie de lire

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Succès planétaire, la saga "L'amie prodigieuse" est devenue une série télé dont la saison 1 est lancée sur France 2.

Chaque épisode diffusé,  et qu'il est possible de revoir en replay, donne envie de lire le livre.

L’Amie prodigieuse (L’amica geniale) est le premier livre, paru en 2011, d'une série de plusieurs livres  d'Elena Ferrante racontant la vie de deux amies issues d'un quartier pauvre de Naples au début des années 1950.

  • "L’Amie prodigieuse", (Prologue ; enfance et adolescence)
  • "Le nouveau nom",  (Jeunesse)
  • "Celle qui fuit et celle qui reste",  (Âge adulte) ;
  • "L'enfant perdue",  (Maturité ; épilogue).

Pour en savoir plus: https://www.babelio.com/auteur/Elena-Ferrante/104073

L'histoire est à nouveau en marche

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Pourquoi depuis tant de siècles tant d’affrontements entre l'Occident et l'Orient ?

Une réponse est dans le livre « Les Croisades vues par les arabes » d’Amin Maalouf.

https://www.babelio.com/livres/Maalouf-Les-croisades-vues-par-les-Arabes/6270

Mais aussi dans les accords Sykes-Picot:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_Sykes-Picot

Plus que des guerres de religion nous sommes en présence de conflits d’intérêts matériels, de pouvoir, de zones d’influences, de contrôles de routes marchandes. Dans les conflits récents le pétrole n’y est pas pour rien. Nos économies reposent sur le pétrole. Imaginons un instant que demain matin nous n’avons plus de pétrole et de gaz…. Plus du tout…

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous vivons sous la « Pax américana ».

Ce sont les USA effectivement qui dictent notre politique étrangère.

Valérie Giscard d’Estaing et son ministre Jean-François Deniau ont décidé de soutenir moralement, intellectuellement, politiquement, financièrement, militairement les « glorieux combattans de la liberté afghans ». Plusieurs options étaient possibles : Américains, Anglais et Français n’avaient pas la même approche. C’est l’option Américaine qui l’a emporté.

Yves Harté journaliste à « Sud-Ouest » a reçu à l’époque le prix Albert Londres pour ses articles sur … le commandant Massoud.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_Chah_Massoud

Pour terminer une archive INA:

https://www.ina.fr/video/CAB85107909/plateau-jean-francois-deniau-video.html

L’Histoire est à nouveau en marche.

Le vote en France: histoire d'un désenchantement

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Quelle place tient l’élection au suffrage universel dans l’émergence de l’idéal républicain ?

Michel Winock – Le suffrage universel est devenu consubstantiel au régime républicain en 1848. Du moins le suffrage masculin. Certes, la Ire République l’avait expérimenté, le Consulat l’avait utilisé, mais il faut attendre la fin du régime censitaire pour qu’il s’impose définitivement. Le Second Empire l’a conservé car il légitimait le régime bonapartiste, mais il fut alors limité par la candidature officielle, la fraude électorale et l’absence des libertés publiques.

La IIIe République l’a définitivement adopté : il était la source même du régime républicain, fondé sur la volonté populaire et non plus sur une dynastie. Gambetta le rappelait en 1873, dans une Assemblée nationale en majorité monarchiste : « Nous ne voudrions pas d’une république en dehors précisément de cette souveraineté du suffrage universel, que vous avez appelé, bien dédaigneusement, la brutalité du nombre, et que vous considérez presque comme une abjecte tyrannie. » Après la dissolution issue de la crise du 16 mai 1877, les élections confirmèrent la majorité républicaine acquise l’année précédente, ce qui amena Gambetta à déclarer : « La France, à moitié libre, mais résolue à user de ce qui lui restait de liberté, rendit, dans un scrutin mémorable et décisif, un arrêt qui fut comme la ratification de la Constitution, et qui fut certainement l’acclamation de la République comme forme définitive du gouvernement national. »

Pour les républicains, le suffrage universel avait deux fonctions : il donnait un gouvernement légitime à la France et il offrait aux Français l’instrument de leur appartenance à la citoyenneté. Les doctrinaires comme Guizot, partisan du régime censitaire, distinguaient la fonction du droit. Pour eux, voter était une fonction et non un droit. Pour les républicains, c’est un droit qui appartient à tous (on ne parle que des hommes, il est vrai).

Pour lire l'intégralité de l'article...

Pour en savoir plus sur Michel Winock...

Pour en savoir plus sur Cairn info...

Ennemi

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire


 "Ce n’est pas vous qui désignez l’ennemi, c’est lui qui vous désigne. Vous aurez beau lui faire toutes les démonstrations d’amitié que vous voudrez, du moment qu’il veut que vous soyez son ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin".

Julien Freund

https://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_Freund

Fil RSS des articles de cette catégorie