Estampas de Platero y yo

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"Estampas de Platero y yo" est un livre en Espagnol édité par la maison d'édition espagnole Vicens Vives (1). Imprimé pour la première fois en 2005, il a été ré-imprimé 14 fois depuis sa première parution. C'est dire le succès de ce livre en Espagne mais aussi hors d'Espagne.

Il intéressera les parents, les grands-parents qui parlent, écrivent, lisent l'Espagnol pour eux-mêmes mais aussi pour leurs enfants, leurs petits- enfants. Il intéressera aussi les élèves des collèges et des Lycées qui étudient l'Espagnol.

"Platero y yo" a été écrit par Juan Ramón Jiménez (2), en 1914. C'est le plus célèbre de ses textes. En 1956 l'auteur a reçu le prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son oeuvre poétique.

Juan Ramón Torregosa a choisi d'éditer 35 textes de l'oeuvre originale. Jesús Gabán les a magnifiquement illustrés de ses très beaux dessins. 

Le groupe d'hispanisantes et d'hispanisants de la paroisse Notre Dame de l'Avance de Casteljaloux, animé par Marie-Christine Queyreur, professeur d'Espagnol, a traduit le texte espagnol de présentation d' "Estampas de Platero y yo".

En voici la traduction:

Images de Platero et moi.

Platero et moi, l'oeuvre la plus universelle de Juan Ramón Jiménez (1881-1958), est un de ces livres qui, dans son apparente simplicité, enferme les plus profonds secrets de l'âme humaine. Le poète, dans ses promenades dans Moguer (3)), son beau village natal, partage avec son attachant âne Platero, ses impressions et sentiments, et, ensemble, ils s'immergent dans la vie quotidienne des gens du village, dont Juan Ramón fait le portrait avec affection, tendresse et sympathie.Son regard bon et tendre s'arrête, surtout sur les plus humbles et déshérités, et, à contempler la cruauté, la misère et l'injustice, le poète de Moguer se révolte. Mais la nature est aussi protagoniste de l'oeuvre. Animaux, fleurs, oiseaux, sons, couchers de soleil, parfums, couleurs ...défilent devant nos sens, et dans la beauté du paysage combleront le poète et Platero, le plus humain des animaux, leurs plus pures et élevées aspirations: une vie spirituelle riche et intense, un désir de paix et d'harmonie, de fraternité et de tolérance, une soif, en somme, de bonheur.La présente sélection de Platero et moi a pour but d'approcher une nouvelle génération de jeunes lecteurs du riche univers poétique de cette oeuvre singulière. Les illustrations lyriques de Jesús Gabán et les notes sur le texte de Juan Ramón Toregrosa contribueront de manière décisive à changer la lecture de ce livre en une expérience inoubliable.

 

André Lugardon

(1) Maison d'Edition Vicens Vives: https://www.vicensvives.com/ "Estampas de Platero y yo". ISBN/EAN: 9788468278919. Prix: 9€98.

(2) Juan Ramón Jiménez, né en Andolousie en 1881, est mort en 1958. à Porto Rico. Plusieurs tragédies ont marqué sa vie: la mort de son père lorsqu'il était enfant qui a plongé sa famille dans la misère, la guerre civile d'Espagne qui l'a contraint à l'exil, la mort d'un cancer de la femme qu'il a aimé. Dans son oeuvre poétique il y a souvent une quête de Dieu. 

(3) Moguer est une commune de la province de Huelva dans la communauté autonome d'Andalousie.

 

 

Citation:



« Je te porterai, Moguer, dans tous les lieux et dans tous les temps, tu seras pour moi immortel, mon pauvre village, en dépit de ceux qui t'exploitent. »

« Je t'ai dit, Platero, que l'âme de Moguer c'était le vin, j'avais dit une stupidité, n'est-ce pas ? Non, l'âme de Moguer c'est le pain. Moguer est comme un pain de froment, blanc à l'intérieur comme de la mie, et doré autour — oh soleil qui brunit ! — comme la tendre croûte. »

(Source fiche Wikipédia sur l'auteur)

Haïkus de Brigit Descot

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Depuis plusieurs années maintenant Brigit Descot écrit et publie des haïkus sur sa page Facebook. 

Quelques mots sur Facebook:

Meta Platforms, Inc. (anciennement Facebook jusqu'en 2021), est une société américaine créée en 2004 par Mark Zuckerbergr. Elle est un des géants d'internet regroupés sous le mot GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). En 2022, un milliard de personnes auraient un compte sur Facebook.

Quelques mots sur cette écriture poétique japonaise appelée haïku:

Le haïku est un court poème, né au Japon à la fin du 17° siècle. En Occident, il s’écrit
principalement sur trois lignes selon le rythme court / long / court : 5 / 7 / 5 syllabes
dans sa forme classique.

Les poètes contemporains peuvent écrire des haïkus sous des formes beaucoup plus
brèves encore et même bousculer le rythme.

Le haïku comporte un kigo (mot de saison) qui le lie à la réalité. Un kireji (césure) marque un silence pendant la lecture, soulignant la tension entre une ligne et le reste du poème. Il présente deux idées (images) juxtaposées.

Il est par excellence la capture de l’instant présent dans ce qu’il a de singulier et d’éphémère, en ce monde où se côtoient permanence et impermanence. Il est peinture de « l’ici et maintenant », de l’ordinaire saisi avec une extrême simplicité afin de restituer toute la poésie de l’émotion offerte aux sens.

Le haïku favorise le lien social, l’écoute et le dialogue. Il véhicule un esprit pacifique et
bienveillant.

Définition du haïku donnée par Danièle Duteil et Jean Antonini sur le site :

https://www.association-francophone-de-haiku.com/definition-du-haiku/

 

Voici sept haïkus écrits par Brigit Descot:

 

Trois gouttes de pluie

une odeur de terre mouillée

et toi dans mes yeux

BP 28/06/22 Epidavros

 

Dans la nuit profonde

assaillie de mille pensées

noir est la couleur

BP 13/05/22

 

Dans la nuit profonde

assaillie de mille pensées

ciel fracassé

BP 13/05/22

 

Lever du jour

assaillie de mille pensées

trilles des oiseaux

BP 13/05/22

 

Amour vaincu

dans la nuit d’un soleil noir

Enfances perdues

BP 10/05/22

 

Mes pensées obscures

il me les a boulottées

le chat alangui

BP 23/04/22

 

La nuit s’impose

le silence répond

et toi, tu m’appelles

BP 15/01/21

Chant pour la belle saison

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Rien ne ressemble plus à l'inspiration
Que l'ivresse d'une matinée de printemps,
Que le désir d'une femme.
Ne plus être soi, être chacun.
Poser ses pieds sur terre avec agilité.
Savourer l'air qu'on respire.

Je chante ce soir non ce que nous devons combattre
Mais ce que nous devons défendre.
Les plaisirs de la vie.
Le vin qu'on boit avec des camarades.
L'amour.
Le feu en hiver.
La rivière fraîche en été.
La viande et le pain de chaque repas.
Le refrain que l'on chante en marchant sur la route.
Le lit où l'on dort.
Le sommeil, sans réveils en sursaut, sans angoisse du lendemain.

Le loisir.
La liberté de changer de ciel.
Le sentiment de la dignité et beaucoup d'autres choses
Dont on ose refuser la possession aux hommes.

J'aime et je chante le printemps fleuri.
J'aime et je chante l'été avec ses fruits.
J'aime et je chante la joie de vivre.
J'aime et je chante le printemps.
J'aime et je chante l'été, saison dans laquelle je suis né.

Robert DESNOS est un poète surréaliste et résistant français, né le 4 juillet 1900 dans le 11e arrondissement de Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie un mois après sa libération par l'Armée rouge le dernier jour de la guerre.

 

La vie du G.E.M de Casteljaloux

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Le G.E.M (Groupement d'Entraide Mutuelle ) est une association présente dans de nombreux départements français. Elle a pour objectif principal de lutter contre l'isolement de personnes souffrant de troubles psychiatriques. Le G.E.M de Casteljaloux propose à ses adhérents des activités telles que le jardinage, le travail du bois, les jeux d'échec et de société, la création de bijoux, l'atelier poésie et écriture. Ces activités sont pensées et encadrées par les adhérents eux-mêmes, avec l'aide d'un animateur salarié M.Rachid. Des bénévoles viennent apporter leur aide: Colette, Marie-Christine, Francis. 

Dans le cadre de l'Atelier poésie/écriture Jean-Luc Galis a exprimé son ressenti par rapport à la Vie en Ukraine aujourd'hui.

Voici son texte:

Somptueuse

 

Elle est cette magie somptueuse qui court dans le vent, elle est sous les bombes. Sa résidence éventrée. Elle voyage vers la paix avec dans la tête des sacs remplis de souvenirs. Des rires et des pleurs des promesses anciennes des enfants aux sourires éteints.

Puis elle prend le train de l'espoir qui l'amène de l'Orient à l'Occident. Fatiguée, des pas qui supportent la misère du corps, elle cherche la colombe qui fera d'elle une égérie de l'espoir de l'amour de l'amitié, qui éveillera en elle le feu de la création, dans le renouveau, avec plein de mots à inventer!

Elle est le charme usée, fatiguée par le souvenir des villes encore vertes, comme message d'éternité qui ne mourra jamais et qui entre dans l'Histoire! Le charme slave est de loin assouvi par un caractère forgé dans le courage et la bravoure. Elle chérit l'enfant qu'elle était et l'enfant qu'elle porte. Elle connaîtra la vie du saint.

Jean-Luc Galis

Le 18 mars 2022

 
Fil RSS des articles de cette catégorie