Tonneins et le protestantisme

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Lu hier après-midi le texte ci-dessous à l'intérieur du temple protestant de Tonneins, Lot-et-Garonne:

 

1530: Tonneins-dessus et Tonneins-dessous deviennent protestantes.

1562: A cause de leur conversion les villes sont pillées par Blaise de Monluc.

1572: Les seigneurs tonneinquais sont victimes de la Saint Barthélémy.

1598: Lors de la promulgation de l'Edit de Nantes, la population, entre 3000 et 4000 "âmes" est entièrement protestane. Elle est soutenue par Henri IV. Tonneins devient "Place de mariage" puis "Place de sureté".

1621: Louis XIII n'accepte pas le protestantisme, "cet Etat dans l'Etat" et engage des opérations militaires. Il demande la soumission des villes tonneinquaises.

1622: Le Sieur de la Force, Seigneur protestant de Tonneins-dessus défend les villes assiégées par le Duc d'Elbeuf.

Août 1622: Tonneins-Dessus et Tonneins-Dessous sont pillées, rasées puis brulées par l'Armée Royale.

1624: Les Tonneinquais reconstruisent leurs villes avec deux temples.

1685: Louis XIV révoque l'Edit de Nantes. Il ordonne aux protestants d'abjurer leur foi. Les Pasteurs sont expulsés, des Tonneinquais abjurent, d'autres sont emprisonnés, envoyés aux galères ou s'exilent.

1685-1787: Malgré les "dragonnades" les protestants tentent de se réunir clandestinement pour vivre leur foi dans des "lieux de désert". (Aux Curguts, Muraillet, Mondet...) Les fidèles plantent un pin parasol devant leur maison indiquant aux pasteurs un abri sûr.

1787: L'Edit de Tolérance redonne une existence civile aux protestants, leurs mariages sont reconnus, leurs enfants ne sont plus considérés comme illégitimes.

1789: L'Assemblée constituante reconnaît la liberté de conscience, de culte et admet les non-catholiques à tous les emplois civils et militaires. Création d'un cimetière communal à Tonneins et à Unet où les protestants peuvent être inhumés.

1806: L'ancien couvent des Picpus devient Temple de Tonneins par décret impérial.

1817: Création de plusieurs écoles, d'une Société de Secours Mutuels.

1849: Création de l'orphelinat.

1880: Construction de ce temple.

1914: Les deux pasteurs tonneinquais sont mobilisés.

1928: Création de la maison de retraite Escouet par l'Armée du Salut.

1938: Les protestants Tonneinquais (Réformés et Evangéliques) créent une seule église.

1940-45: Accueil de victimes juives par les paroissiens et les institutions.

1970: Refondation des Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France.

1985: Refondation de l'Entraide Protestante.

1995-2001: Entière rénovation de ce temple.

 

 

Revue de blogs de février 2021

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

La liberté de ... se taire?

 

Trop c'est trop

Faut-il rappeler les noms de Nadine Devillers, Vincent Loquès, Simone Barreto Silva ? Tous trois assassinés dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption le 29 octobre 2020, eux qui étaient venus y prier. Ils ont payé de leur vie leur appartenance à ce pays et la vision islamiste d’une France nécessairement chrétienne. Faut-il rappeler que, dans cette affaire, les catholiques sont des cibles et non des menaces ?

Lire la suite ici: http://www.koztoujours.fr/trop-cest-trop

Laïcité de soupçon

Il y a quelques années, Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la Laïcité m’avait demandé un exemple des dégâts collatéraux de la lutte contre l’islamisme sur l’ensemble des religions. J’en ai un, et non des moindres : le projet de loi prétendant « conforter les principes de la République ». Loin de les conforter, il introduit une rupture inédite dans la conception française de la laïcité, passant d’une laïcité de liberté à une laïcité de contrainte – contrainte infligée à toutes les religions, alors que son exposé des motifs révèle évidemment que seul « l’islamisme radical » est visé.

Lire la suite ici: http://www.koztoujours.fr/laicite-de-soupcon

En attendant le prochain confinement

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"Ceux qui prévoient l’effondrement prochain de notre civilisation interprètent et mettent en récit des faits variés. De leur récit il émane souvent une impatience (parce que l’effondrement serait le préalable d’une société plus juste et plus heureuse), et parfois une joie (parce que les catastrophes, en même temps qu’elles hâteraient l’effondrement en montreraient le caractère inéluctable: elles seraient pédagogiques)."

Paul Munier dans son livre « Lieux de vie suivi de Défense de nos gouvernants Essai sur le coronavirus », page 103, aux éditions VGAS 11 rue Albert Camus 47200 Marmande.

L’effondrement de notre pays annoncé par tout le monde débouchera-t-il sur une société plus juste et plus heureuse?

Quelle est la part des rancoeurs des vaincus des dernières élections présidentielles dans les critiques qui pleuvent sur le gouvernement actuel?

Macron n’est-il pas l’enfant de la zizanie des partis de gauche et de droite? Qui à la place de Macron? Et pour quoi faire?

jfsadys

"Heureux ceux qui contournent la justice, les habitués de la tromperie, ceux qui créent leur propre loi et se prennent comme unique base de comportement; ceux qui disent avec certitude: ceci est bien, ceci est mal. Ceux qui trichent, ceux qui évacuent le droit, ceux qui sont certains d'avoir toujours raison. Le terre est à eux.

Mais non dit Jésus: heureux ceux qui ont faim et soif de justice. Ceux qui restent justes malgré tout, ceux qui utilisent leur intelligence pour donner à chacun ce qui lui est dû, ceux qui harmonisent leurs actions, leurs pensées avec le vouloir de Dieu, ceux qui sont passionnés pour l'homme et qui paient de leur personne pour que l'homme ne soit plus une denrée qui s'achète et se vend, qui se battent pour qu'il puisse vivre debout dans la dignité."

Père Jean Debruynne (1925/2006)

Pour une année 2021 meilleure que 2020

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Photo Michel Queyreur, Casteljaloux, Aquitaine, France.

Oui les ajoncs sont déjà en fleur chez nous.

 

« Ne dites pas les temps sont mauvais. Soyons bons et les temps seront bons car nous sommes le temps. » (Saint Augustin)

« Que rien ne te trouble, que rien ne t’épouvante, tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout ; celui qui possède Dieu ne manque de rien : Dieu seul suffit. » (Ste Thérèse d’Avila)

Fil RSS des articles de cette catégorie