L'Eveil de la permaculture.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Le Jeudi 12 ocobre à 20h30 le cinéma l'Odyssée de Casteljaloux a diffusé le film "L'Eveil de la permaculture" d'Adrien Bellay. C'est un film intéressant pour ce qu'il dit et pour ce qu'il ne dit pas.

Le parking du cinéma était plein. Il y avait sans doute plus de 100 personnes dans la salle.
 
Pendant le débat qui a suivi la projection des jeunes ont pris la parole. Ils ont témoigné de ce qu'ils vivent, de ce qu'ils cherchent à faire.
 
C'était une soirée où il n'y avait pas que des problèmes mais que des solutions.
 
Colibri Cx
 
 

Humeur automnale.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

« Le pessimisme est de nature, l’optimisme de volonté ». (Alain)

« Le pessimiste est un optimiste lucide ». Je ne sais plus de qui c’est.

J’ai longtemps pensé, dit, écrit que les accords de Yalta ne seraient pas éternels. Sans prévoir bien entendu comment cela finirait et quand cela finirait.

L’éclatement de l’ex-Yougoslavie m’a fait souvent me demander si l’Europe pouvait imploser comme l’ex-Yougoslavie?

Les frontières ont bougé en ex-Yougoslavie, en Ukraine, vont bouger au Moyen Orient. Quel sera le prochain pays concerné?

La multiplication des écrans de télés, des téléphones portables, des ordinateurs, des tablettes, la multiplication des antennes satellites, le développement d’internet et des robots vont modifier le monde comme l’ont fait en d’autres temps l’invention de l’imprimerie et de la machine à vapeur.

« Le monde a commencé sans l’homme et s’achèvera sans lui. » (Claude Lévi-Strauss)

Colibri 47

 

Terribles réalités.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

En fin de soirée, le jeudi 26 septembre 2017, la chaîne de télé ARTE a diffusé le film "Survivre à Guantanamo".

Murat Kurnaz, jeune homme d'origine turque vivant en Allemagne, cherche à donner un sens à sa vie en se tournant vers l'Islam. Peu après le 11 septembre 2001, il entreprend un pèlerinage au Pakistan pour y étudier le Coran. En chemin, il est arrêté et livré aux autorités américaines, puis emprisonné à Guantanamo, sans inculpation ni jugement. L'Amérique est alors sous le choc des attentats sur les tours jumelles de New-York. Pendant cinq ans d'interrogatoires, de tortures physiques et psychologiques, d'isolement et de simulacres de libération, il affirmera son innocence. Face à lui, un interrogateur, soumis à des obligations de résultat, tentera d'obtenir ses aveux mais il n'avouera jamais. Il finira par être libéré. Il est aujourd'hui marié et père de deux enfants.

 

 

Août 2017.

Rédigé par sadys - - Aucun commentaire

Jean-François Sadys: Père François M’BALU NKETO vous êtes présent parmi nous durant tout le mois d’Août sur la paroisse Notre Dame de l’Avance. Combien de fois êtes-vous déjà venu à Casteljaloux ?

 

Père François M’BALU NKETO : C’est la dixième fois cette année.

 

JF : De quel pays venez-vous ?

 

Père François : De la République Démocratique du Congo. (RDC) Autrefois connu sous le nom de Congo Belge.

 

JF : Quelles sont vos fonctions dans votre pays ?

 

Père François : Je suis vicaire. (1). Je suis aussi directeur d’un collège et d’un Lycée professionnel de quatre cents élèves auxquels nous proposons cinq options.

 

 

JF : Comment s’est mis en place cet échange entre le diocèse de Kisantu et celui d’Agen ?

 

Père François : Le père Dieudonné Kisimbila m’avait mis en contact avec le diocèse d’Agen. J’avais écrit en 2007 mais trop tard cette année là pour mettre en place un échange. En 2008, sans attendre la réponse du diocèse d’Agen, je suis allé chez un aîné à Toulon, dans la paroisse Lafarlède. De là ensuite je suis venu épauler le père Jean-Jacques Fauconnet à Casteljaloux. Il avait besoin d’un confrère.

 

JF : Quel regard portez-vous sur cet échange ?

 

Père François : Le même que celui de Monseigneur Hubert Herbreteau : les deux parties y gagnent.

 

JF : Pouvez-vous s’il vous plaît nous présenter votre pays ? Sa géographie ? Sa population ? Ses richesses, ses atouts, ce qui va, ce qui ne va pas ?

 

Père François : La République Démocratique du Congo est un grand pays francophone de l’Afrique Centrale d’une superficie de 2 345 410 km² soit 6 fois la France et 80 fois la Belgique. Sa population est de 82,24 millions d’habitants appartenant à plus de 100 ethnies différentes. La langue officielle est le français. La capitale est Kinshasa. La RDC est très riche. (2) C’est l’une des causes de son instabilité. La situation politique est instable aujourd’hui. Il suffit d’une volonté politique de nos politiciens, ceux qui sont au pouvoir et ceux qui sont dans l’opposition, pour que notre pays redémarre.(3) Nous avons neuf pays voisins: la Centrafrique, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, le Soudan, la Tanzanie, la Zambie, le Congo Brazza et l’Angola.

 

JF : Comment voyez-vous l’évolution du monde depuis 1989 ?

 

Père François : Le monde est dominé par les enjeux économiques et les nombreux conflits qui en découlent. Chacun ne voit que ses intérêts. Nous devons faire face à une nouvelle menace : Daech. C’est la fin de la bipolarisation URSS / USA. Le monde aujourd’hui est multipolaire avec la présence d’une nouvelle puissance : la Chine.

 

(Propos recueillis par jfsadys@gmail.com)

 

 

(1) Vicaire : Prêtre qui aide et remplace à l'occasion le curé d'une paroisse.

 

(2) Les richesses de la RDC :

Les minerais de manganèse, de cuivre, de cobalt, de zinc, de fer, d’or, de niobium (un des 8 minerais le plus recherché au monde), les mines de diamants, de cassitérite ( utilisée pour faire de l’étain), de lithium utilisé dans la fabrication des piles électriques. (Source Agora Vox)

La forêt primaire du bassin du Congo est la plus grande après celle d’Amazonie. Elle est très riche en bois précieux  comme l’iroko, le sapele, le sipo. Le Congo est le deuxième fleuve du monde après l’Amazone. Il irrigue de vastes terres agricoles à mettre en valeur. La RDC n’est pas en auto-suffisance alimentaire. Trop d’argent a été dépensé dans des guerres internes entre grandes régions du pays freinant le développement de ce pays très riche en tout. (Source Journal La Croix)

 

La RDC dispose d’un potentiel agricole énorme, grâce à ses conditions climatologiques et hydrologiques et la disponibilité de plus de 80 millions d’hectares de terres cultivables L’agriculture occupe plus de 75% des Congolais, mais la performance a connu une détérioration depuis déjà 30 ans, caractérisée par une chute libre des exportations de produits agricoles et une baisse de la production vivrière de 20%, provoquant une situation d’insécurité alimentaire et monétaire qui touche aujourd’hui plus de 70% de la population. (Source :https://lavoixdupaysancongolais.files.wordpress.com/2012/03/analyse-gouvernance-secteur-agricole-en-rdc-juin-2011.pdf)

 

(3) L’Église catholique de RDC joue un rôle d’apaisement dans les conflits et favorise chaque fois qu’elle le peut le dialogue entre les forces politiques qui s’affrontent.

 

Fil RSS des articles de cette catégorie