Zoom sur Serge Halimi.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Serge Halimi est le fils de l'avocate Gisèle Halimi et de Paul Halimi, administrateur civil. Il est diplômé d'un doctorat en sciences politiques obtenu à l'université de Californie à Berkeley. Il a été professeur associé à l’université Paris VIII de 1994 à 2000. Auteur d’essais politiques à succès, il décline la plupart des invitations dans les médias. Il écrit régulièrement dans "Le Monde diplomatique."

 

Il y a douze ans, M. François Hollande, alors premier secrétaire du Parti socialiste (PS), tirait les leçons de l’éviction de M. Lionel Jospin au premier tour de l’élection présidentielle de 2002. Et il adjurait tous les éléments situés à la gauche du PS de « ne pas laisser la social-démocratie seule avec elle-même ». Faute de quoi, il redoutait que les « deux fleuves » de la gauche, le sien et le plus radical, « ne se rejoignent plus, y compris à l’occasion des confluences électorales  ». Ce n’était pas si mal vu… Pendant cinq ans, M. Hollande, élu président de la République en 2012 grâce à la puissance du rejet suscité par son prédécesseur, a gouverné seul, et il a disposé de tous les leviers politiques. Au bout de cette route, il a tellement « déçu » qu’en avril 2017 M. Benoît Hamon, le candidat officiel de son parti, n’a récolté — avec l’appui des écologistes — que 6,3 % des voix. La plupart des électeurs de M. Hollande en 2012 lui ont en effet préféré soit M. Emmanuel Macron, soit M. Jean-Luc Mélenchon . Depuis cinquante ans, la distance entre les « deux fleuves » n’a jamais été aussi immense.

Lire la suite ici...

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot dldp ?