Ángel González.

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire


El invierno
de lunas anchas y pequeños días
está sobre nosotros. Hace tiempo
yo era niño y nevaba mucho,
mucho. Lo recuerdo
viendo a la tierra negra que reposa,
apenas por el hielo
de un charco iluminada.
Es increíble: pero todo esto
que hoy es tierra dormida bajo el frío,
será mañana, bajo el viento,
trigo.
Y rojas
amapolas. Y sarmientos...
Sin esperanza:
la tierra de Castilla está esperando
- crecen los ríos -
con convencimiento.

L'hiver

aux lunes larges et aux petits jours

est sur nous. Il y a longtemps

moi j'étais un enfant et il neigeait

Beaucoup beaucoup ,Je me le rappelle

en voyant la terre noire qui repose

à peine éclairée par le gel

d'une flaque.

C'est incroyable : mais tout ceci

qui aujourd'hui est terre endormie

sous le froid sera demain sous le vent

du blé.

Et de rouges

coquelicots. Et des sarments

Sans espérance

la terre de Castille est en attente

-les fleuves grandissent-

avec conviction.

Pour en savoir plus sur l'auteur:

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%81ngel_Gonz%C3%A1lez

Poème porté à notre connaissance par Marie-Christine Queyreur, longtemps professeur d'Espagnol au Collège Jean Rostand de Casteljaloux.

 

1 commentaire

#1  - Brigitte Papleux a dit :

Merci pour ce poème sur l'hiver et pour la présentation de ce poète que je ne connaissais pas.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot ljzvx ?