Serge Halimi (1)

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

L’Histoire est la mémoire du monde.

Aucun dogme, aucun interdit, pas de tabous.

Peut-être devrions-nous, pour commencer, bannir des programmes d'Histoire toutes les leçons de morale. Ce que chacun peut penser des guerres de religion, du capitalisme, du communisme, du fascisme, des congés payés ou de la Banque centrale européenne, relève du débat politique, des choix qu'un citoyen est plus ou moins libre de faire. En fonction de ses connaissances, des ses convictions, de ses intérêts, de ses origines, de ses aliénations. L'Historien l'aide à se déterminer les yeux ouverts. Non parce qu'il va plaquer sur les événements du passé son jugement a posteriori, tranquillement formé chez lui. Mais parce qu'il sait que la plupart des constructions de l'Histoire ont tranché avec nos sensibilités actuelles. Il ne croit donc pas à l'existence d'une humanité autrefois peuplée de monstres et qui n'aurait pris forme civilisée qu'à mesure que ses traits se mirent à ressembler aux nôtres. Les aventures les plus apocalyptiques ont en effet bénéficié du concours - actifs ou passifs - de peuples entiers. Dans ses "Mémoires de guerre", Charles de Gaulle décrit par exemple une Allemagne qui, jusqu'au 8 mai 1945, sert son Führer "de plus d'effort qu'aucun peuple, jamais, n'en offrit à son chef." Ce pays qui attendait à l'époque les troupes d'occupation alliées "en silence au milieu de ses ruines", devons-nous encore prétendre que, pendant plus de douze ans, il aurait vécu un phénomène d'envoûtement collectif? Et que sa haine du "judéo-bolchevisme" ne constitua rien d'autre que le délire paranoïaque de quelques cerveaux malades? A des degrés divers, la colonisation, le stalinisme, l'apartheid, le maccarthysme, le général Pinochet, Margaret Tatcher soulèvent les mêmes questions. Ils ont pu compter eux aussi sur une base sociale éprouvée et sur des combattants dévoués. Comment l'expliquer simplement? C'est le propos d'un livre d'Hitoire: comprendre le passé plutôt que de prêcher aux vivants en excommuniant les morts.

Serge Halimi dans "Manuel d'Histoire critique", numéro hors série du "Monde diplomatique".

Classé dans : histoire - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot ikkqqy ?