Face à la maladie d’Alzheimer

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

 

 

Mon amour ,

 

Depuis de nombreuses années , nous avons vu peu à peu ton esprit s'égarer pour finir par sombrer dans un abîme de ténèbres ces dernières années , qui faisaient que tu ne nous reconnaissais plus , ni moi , ton épouse , ni tes enfants ni petits enfants , avec tout ce que cela comporte de chagrin pour nous qui t'aimions .

 

Aujourd'hui , nous sommes réunis autour de toi pour te rendre ce dernier hommage .
La mort a fini par triompher de ta maladie , elle était la seule issue pour en sortir , mais ,ce faisant , elle a libéré tes facultés de cette brume qui les obscurcissait . Alors , bien sûr , nous sommes tristes de cette séparation , mais , dans mon cœur brille une lueur d'espérance qui change tout pour moi .

La mort a triomphé de ta maladie , mais ma conviction que le Christ a triomphé de la mort me soutient . Il ne manquera pas de t'accueillir , je le sais , toi qui a toujours été animé par le souci des autres , des plus faibles , des plus fragiles , même si tes dernières années sur terre t'ont empêché de te rapprocher de Lui . Souviens toi , on t'avait qualifié de conseiller municipal avec une âme d'assistante sociale !

 

OUI , j'en suis sûre , aujourd'hui , tu es entré dans la lumière , aujourd'hui , de l'autre côté du chemin , tu peux reconnaître chacun de nous , esprit clair à nouveau . Tu nous accompagnera chaque instant de notre vie . Tu seras toujours vivant dans mon cœur et je vais pouvoir retrouver les souvenirs que j'avais occultés parce que c'était trop dur de les remémorer alors que j'avais sous les yeux ce que tu étais devenu ! Je vais retrouver ton sourire qui faisait briller tes yeux , réentendre tes fous rires et retrouver le son de ta voix .
 

Bien sûr , comme tout le monde , nous avons eu nos bons moments et de fichus quart d'heures : les désaccords inévitables en cinquante années de mariage , les épreuves , certaines insoutenables , je pense au décès de Denis . Mais nous avons connu la Joie d'un amour partagé qui a résisté au temps , réciproque aussi longtemps que tu en es resté conscient , à sens unique mais vécu pour deux ensuite .

 

Au revoir , mon amour , repose en paix en attendant notre réunion .

 

Maryvonne Guerrey

 

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot bdwk ?