Estampas de Platero y yo

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"Estampas de Platero y yo" est un livre en Espagnol édité par la maison d'édition espagnole Vicens Vives (1). Imprimé pour la première fois en 2005, il a été ré-imprimé 14 fois depuis sa première parution. C'est dire le succès de ce livre en Espagne mais aussi hors d'Espagne.

Il intéressera les parents, les grands-parents qui parlent, écrivent, lisent l'Espagnol pour eux-mêmes mais aussi pour leurs enfants, leurs petits- enfants. Il intéressera aussi les élèves des collèges et des Lycées qui étudient l'Espagnol.

"Platero y yo" a été écrit par Juan Ramón Jiménez (2), en 1914. C'est le plus célèbre de ses textes. En 1956 l'auteur a reçu le prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son oeuvre poétique.

Juan Ramón Torregosa a choisi d'éditer 35 textes de l'oeuvre originale. Jesús Gabán les a magnifiquement illustrés de ses très beaux dessins. 

Le groupe d'hispanisantes et d'hispanisants de la paroisse Notre Dame de l'Avance de Casteljaloux, animé par Marie-Christine Queyreur, professeur d'Espagnol, a traduit le texte espagnol de présentation d' "Estampas de Platero y yo".

En voici la traduction:

Images de Platero et moi.

Platero et moi, l'oeuvre la plus universelle de Juan Ramón Jiménez (1881-1958), est un de ces livres qui, dans son apparente simplicité, enferme les plus profonds secrets de l'âme humaine. Le poète, dans ses promenades dans Moguer (3)), son beau village natal, partage avec son attachant âne Platero, ses impressions et sentiments, et, ensemble, ils s'immergent dans la vie quotidienne des gens du village, dont Juan Ramón fait le portrait avec affection, tendresse et sympathie.Son regard bon et tendre s'arrête, surtout sur les plus humbles et déshérités, et, à contempler la cruauté, la misère et l'injustice, le poète de Moguer se révolte. Mais la nature est aussi protagoniste de l'oeuvre. Animaux, fleurs, oiseaux, sons, couchers de soleil, parfums, couleurs ...défilent devant nos sens, et dans la beauté du paysage combleront le poète et Platero, le plus humain des animaux, leurs plus pures et élevées aspirations: une vie spirituelle riche et intense, un désir de paix et d'harmonie, de fraternité et de tolérance, une soif, en somme, de bonheur.La présente sélection de Platero et moi a pour but d'approcher une nouvelle génération de jeunes lecteurs du riche univers poétique de cette oeuvre singulière. Les illustrations lyriques de Jesús Gabán et les notes sur le texte de Juan Ramón Toregrosa contribueront de manière décisive à changer la lecture de ce livre en une expérience inoubliable.

 

André Lugardon

(1) Maison d'Edition Vicens Vives: https://www.vicensvives.com/ "Estampas de Platero y yo". ISBN/EAN: 9788468278919. Prix: 9€98.

(2) Juan Ramón Jiménez, né en Andolousie en 1881, est mort en 1958. à Porto Rico. Plusieurs tragédies ont marqué sa vie: la mort de son père lorsqu'il était enfant qui a plongé sa famille dans la misère, la guerre civile d'Espagne qui l'a contraint à l'exil, la mort d'un cancer de la femme qu'il a aimé. Dans son oeuvre poétique il y a souvent une quête de Dieu. 

(3) Moguer est une commune de la province de Huelva dans la communauté autonome d'Andalousie.

 

 

Citation:



« Je te porterai, Moguer, dans tous les lieux et dans tous les temps, tu seras pour moi immortel, mon pauvre village, en dépit de ceux qui t'exploitent. »

« Je t'ai dit, Platero, que l'âme de Moguer c'était le vin, j'avais dit une stupidité, n'est-ce pas ? Non, l'âme de Moguer c'est le pain. Moguer est comme un pain de froment, blanc à l'intérieur comme de la mie, et doré autour — oh soleil qui brunit ! — comme la tendre croûte. »

(Source fiche Wikipédia sur l'auteur)

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot yejmc ?