Résister, rester libre.

Rédigé par yalla castel - - 2 commentaires

Les paroles s'envolent, les écrits demeurent.

Nous avons assisté à l'assemblée régionale de l'ACAT France le samedi 12 et le dimanche 13 novembre 2022 au Centre Spirituel "La Solidude" à Martillac près de Bordeaux. Nous étions plus ou moins 80 venus du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et de la Gironde. Il y avait un stand livres à consulter, à acheter. L'un d'entre eux a retenu mon attention. En voici ci-dessous une présentation. 

Résister, résister, résister c'est le fil conducteur de la plaidoirie de l'avocat Richard Malka au procès des assassins des journalistes de Charlie Hebdo. Et parce que les paroles s'envolent, il en a fait un livre de 93 pages pour que ce qui a été dit ce jour-là soit écrit pour toujours. Il a pour titre "Le droit d'emmerder Dieu" publié chez Grasset en 2021.

En voici des extraits:

"C'est à nous, et à nous seuls, qu'il revient de s'engager, de réfléchir, d'analyser et parfois de prendre des risques pour rester libres d'être ce que nous voulons. C'est à nous et à personne d'autre qu'il revient de trouver les mots, de les prononcer, de les écrire pour couvrir le son des couteaux sur nos gorges. (...)

A nous de dire, de dessiner, de jouir de nos libertés, de vivre la tête haute, face à des fanatiques qui voudraient nous imposer leur monde de névroses et de frustrations, en coproduction avec des universitaires gavés de communautarisme anglo-saxon et d'intellectuels, héritiers de ceux qui ont soutenu parmi les pires dictateurs du XX sème siècle, de Staline à Pol Pot.

C'est à  nous de nous battre, comme l'a dit Riss, pour rester libres. Nous et ceux qui nous succèderont. Voilà ce qui se joue aujourd'hui." (Pages 13/14)

"Clémenceau, à l'Assemblée, à l'évêque d'Angers invoquants les blessures des catholiques outragés; "Dieu se défendra bien lui-même, il n'a pas besoin pour cela de la Chambre des députés." C'est quasiment cette même formule qui sera reprise plus d'un siècle plus tard par le mufti de la mosquée de Marseille à propos des caricatures de Mahomet : "Un musulman qui croit que Dieu n'est pas assez grand pour se défendre tout seul est un musulman qui doute de la toute puissance divine et n'est pas un bon croyant." Ce n'est pas compliqué à comprendre. Dieu peut se défendre tout seul contre les pauvres mortels que nous sommes, ce n'est pas la peine de supprimer ses créatures." (Page 42)

Des dates marquantes:

2 novembre 2004: Assassinat de Theo van Gogh.

5 février 2006: Assassinat d'Andrea Santoro, prêtre italien en Turquie, en riposte à la publication des caricatures. 

2 novembre 2011: Incendie criminel des locaux de Charlie Hebdo.

7 janvier 2015: Attentat contre Charlie Hebdo. Douze morts, quatre blessés graves.

2 septembre 2020: Ouverture du procès des attentats de Charlie Hebdo  et de l'Hyper Cacher.

31 octobre 2020: Suspension du procès, trois accusés sont testés positif au Covid.

 2 décembre 2020: Reprise du procès.

4 décembre 2020: Plaidoirie pour Charlie Hebdo.

16 décembre 2020: le verdict est prononcé. Les quatorze personnes poursuivies ( dont trois absentes) sont condamnés à des peines allant de quatre ans de prisons à la réclusion à perpétuité. Deux ont fait appel.

Deux dates de l'Histoire de France à retenir:

En 1789 la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen sacralise la liberté d'expression ( et donc de caricaturer). En 1791 le délit de blasphème est supprimé du code pénal. 

Jean-François Sadys

2 commentaires

#1  - AL a dit :

26 juillet 2016: assassinat du père Hamel.

16 octobre 2020: Assassinat de Samuel Paty.

Répondre
#2  - AL a dit :

Attentat du Bataclan : 13 novembre 2015.

Assassinat Arnaud Berltrame: 24 mars 2018.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot xputb ?