VACANCES = NE RIEN FAIRE

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Vacances = ne rien faire. Si ce n'est lire, lire, lire et re-lire.

Suggestion de lecture: 

Christian Bobin est né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire. Il est mort le 23 novembre 2022 à Chalon-sur-Saône, d'un cancer foudroyant. Il est enterré à Marciac dans le Gers. C'est un écrivain et poète français. Il se fait connaître du grand public en 1992 avec "Le Très-Bas", livre consacré à saint François d’Assise.

Voici des extraits des écrits de Christian Bobin.

"A quoi reconnaît-on les gens fatigués. A ce qu'ils font des choses sans arrêt. A ce qu'ils rendent impossible l'entrée en eux d'un repos, d'un silence, d'un amour. Les gens fatigués font des affaires, bâtissent des maisons, suivent une carrière. C'est pour fuir la fatigue qu'ils font toutes ces choses, et c'est en fuyant qu'ils s'y soumettent. Le temps manque à leur temps. Ce qu'ils font de plus en plus, ils le font de moins en moins. La vie manque à leur vie."  (Une petite robe de fête)

"Lire c'est débroussailler dans son âme un chemin que les ronces et les arbres effondrés ont depuis longtemps recouvert puis avancer jusqu'à découvrir un château en ruine dont les fougères sont les princesses et les liserons les sentinelles. Une légende est attachée à ce château jadis construit par un seigneur si bon  qu'il n'a voulu laisser son nom nulle part. Lire c'est rechercher ce nom dans les livres mais aussi dans les fleurs ou sur les visages: partout où passe une douceur si grande que nulle explication ne peut en être donnée." Prisonnier au berceau )

"Et c'est quoi au juste prier? C'est faire silence. C'est s'éloigner de soi dans le silence. Peut-être est-ce impossible. Peut-être ne savons-nous pas prier comme il faut: toujours trop de bruit à nos lèvres, toujours trop de choses dans nos coeurs. Dans les églises personne ne prie, sauf les bougies. Elles perdent tout leur sang. Elles dépensent toute leur mèche. Elles ne gardent rien pour elles, elles donnent tout ce qu'elles sont et ce don passe en lumière."  ( Une petite robe de fête )

"Il nous faut naître deux fois pour vivre un peu, ne serait-ce qu'un peu. Il nous faut naître par la chair et ensuite par l'âme. Les deux naissances sont comme un arrachement. La première jette le corps dans le monde, la seconde balance l'âme jusqu'au ciel." ( La plus que vive )

"Ceux que j'aime, je ne leur demande que d'être libres de moi et ne me rendre jamais compte de ce qu'ils font ou de ce qu'ils ne font pas, et bien sûr, de ne jamais exiger une telle chose de moi. L'amour ne va qu'avec la liberté. La liberté ne va qu'avec l'amour."  ( L'épuisement )

Oeuvres de Christian Bobin

61 Romans et essais. 11 ouvrages de Poésie

Les livres les plus connus de Christian Bobin

"La plus que vive". "Une petite robe de fête". "La part manquante."  "Le très-bas". "La folle allure". "Le muguet rouge". 

1 commentaire

#1  - Serge DURRIEUX a dit :

Va ! Quand tu te sens vacant*

Va ! Quand tu te sens vide,
Va de l'avant, avide.

Va ! Quand tu sais que tu n'es rien,
Car rien sait tout.

Va ! Quand le temps passe,
Car passe le temps.

Va ! Quand le malheur te presse,
C'est que le bonheur t'attend.

Va ! Quand même,
Fais confiance à celui qui t'aime.

Va ! Quand Dieu te croit,
Puisque tu crois en Dieu.

Va ! Quand tu te sens enfermé.
Va ! Quand tu te sens ouvert.

Va ! Quand tu as faim,
Vaquant au pain de ce jour.


* Synonymes «consolants» de vacant : libre, disponible, ouvert, réceptif

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot mtktf ?