Il y a urgence

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

 En 2019, le Pape François a écrit ou fait écrire un livre qui a pour titre "Quand vous priez, dites notre père"(1). Le Pape Benoît XVI y est cité page 76.

"Donner à manger aux affamés est un impératif éthique pour l'Eglise universelle. Le droit à l'alimentation de même que le droit à l'eau revêtent un rôle important pour l'acquisition d'autres droits. Il est donc nécessaire que se forme une conscience solidaire qui considère que l'alimentation et l'accès à l'eau comme des droits universels de tous les êtres humains, sans distinction ni discrimination."

Nous pouvons y ajouter le droit au logement.

Plusieurs associations françaises affirment que plus de 2000 mineurs dorment dans les rues de nos grandes villes. Il arrive que des enfants de deux/trois ans dorment avec leurs parents dans des voitures. C'est peu pour un pays de 67 000 000 d'habitants. Mais c'est beaucoup trop dans un pays où il y a plus de trois millions de logements inoccupés selon l'Inesee.( Institut national de la statistique et des études économiques. )

Plusieurs associations en France s'efforcent de venir en aide aux mineurs qui dorment dehors.

En région parisienne "Hors la Rue" existe depuis 2004. L'objectif est d'accompagner les enfants et adolescents étrangers en danger dans le but de « favoriser et rendre effectif l’accès au droit des mineurs étrangers en danger dans un contexte migratoire ». Association de terrain avant tout, Hors la rue mène des tournées dans les rues de Paris et de proche banlieue pour repérer les jeunes en situation de danger (mineurs non accompagnés, primo-arrivants, jeunes en famille en mendicité, mineurs présumés victimes de traite des êtres humains (TEH) et créer un lien de confiance. En complément de cette action, Hors la rue dispose d’un centre de jour situé à Montreuil, dans lequel les jeunes disposent d’un accompagnement socio-éducatif et d’un suivi dans leurs démarches vers le droit commun : protection de l'enfance par les services départementaux, scolarisation, logement, accès à la santé. L'association mène également des actions de sensibilisation et de plaidoyer afin de favoriser une meilleure prise en charge des enfants étrangers en danger par les pouvoirs publics, afin que tous les enfants aient enfin le droit à une vie d'enfant.

https://horslarue.org/lassociation/presentation/

En Lot-et-Garonne existe  l'association "Entr'aidetoit".

Les bénévoles aident et accompagnent des personnes, des familles en situation de précarité pour leur permettre d'accéder à un logment, à des soins de santé, à l'éducation. Cette association type loi 1901déclarée en préfecture participe aux réseaux de solidarité déjà existants et contacte tous les partenaires compétents pour améliorer les conditions de vie des personnes et des mineurs en difficultés. 

Containers de bateau.

Plusieurs entreprises en France transforment des containers de bateaux en logement. Il y a aussi dans les grands villes des bureaux, des friches industrielles qui peuvent être transformés en logements. Vivre dans la rue et de la rue n'est pas une fatalité. Il y a urgence de lutter conter les nouvelles formes de misère et de détresses. Nous pouvons le faire. 

(1) "Quand vous priez, dites Notre Père", bayard édition, ISBN 978-2-227-49381-0, prix: 14,90 €.

1 commentaire

#1  - jfs a dit :

Evan

Après une journée bien remplie, Evan s’ allongea voluptueusement sous sa couette. Il s’ étira, éteignit la lumière et respira profondément. Il allait s’endormir rapidement. La journée d’Evan fut harassante. Le soir, il fut bien heureux de retrouver son lit chaud, couette épaisse, silence de la chambre et faible lumière, apaisante et propice à la rêverie. Il allait s’ endormir tranquillement. Evan rentra assez tard ce soir-là. Sa journée fut longue, épuisante. Conduire, marcher, rencontrer, parler, parlementer, faire du chiffre. Aussi, quand il se coucha après un dîner arrosé d’ un vin de qualité, il jouit de la profondeur du lit, de l'épaisse couette et de l atmosphère ouatée de sa chambre. Il écouta un morceau de musique classique puis s’endormit doucement. C’ est un Evan épuisé mais satisfait de lui qui rentra ce soir-là. Sa journée fut particulièrement rude. Il lui avait fallu parcourir des kilomètres, honorer ses rendez-vous, discuter, argumenter, gagner, faire du chiffre. Mais tout avait tourné comme il l’ avait desire. Il se prépara un repas à base de produits frais et se servit un vin de qualité. Il savoura le tout et le silence. Puis, il écouta un morceau de musique classique, la lune lui adressa un clin d’oeil, il sourit, quelques flocons de neige dansaient, ses mains les effleuraient, il s’ endormit. Evan replaça le carton qui était sous sa tête, la neige était froide, il se cala contre son baluchon et se renfrogna sous la couverture salie.Brigitte P novembre 2017

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot kqsqkp ?