Vu sur Facebook.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Je viens de découvrir sur Facebook un mouvement national qui essaime un peu partout en France.

Je viens de découvrir la page "Chasseurs de livres du Tarn".

En voici le principe:

Chassons des livres !

L'objectif est simple: il s'agit d'abandonner un ou plusieurs livre(s): dans la nature, sur un banc, dans un restaurant, chez le coiffeur, au pied d'un arbre, à un arrêt de bus... Et de laisser quelqu'un le découvrir, le lire, puis le libérer, afin qu'il soit découvert par quelqu'un d'autre.

Dans ce groupe, vous pouvez faire part de vos abandons et de vos trouvailles dans le Tarn!

Le groupe du Tarn a 1291 membres.

Ils laissent sur leur page Facebook https://www.facebook.com/groups/1813372205547937/?fref=ts des indices qui permettent de trouver le ou les livres à rechercher.

1001 souvenirs de Casteljaloux. (1er partie)

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Casteljaloux, c'est la ville aux 1001 souvenirs.

Petite fille, Casteljaloux c'était la rue du Chalet avec son altéa dans lequel j'ai voulu grimper un jour. Ma robe d'alors en est revenue toute verte.

La rue du Chalet c'est aussi le voisin qui a tué mon seul et unique chat mais ce n'est que bien plus tard que j'ai su qu'il l'avait utilisé comme cible pour s'entraîner à la carabine à air comprimé.

La rue du Chalet, c'est aussi la voisine avec laquelle j'allais jouer, sans crainte de se faire accrocher par une voiture ou de se faire enlever.

La rue du Chalet, c'est aussi la boulangerie du Point du Jour où parfois le dimanche nous allions chercher les baguettes fraîches et les croissants au beurre, les meilleurs de tout Casteljaloux.

A suivre...

Guimaï.

 

Nouvelle rubrique à propos du Numérique

Rédigé par yalla castel - - 3 commentaires

 

 

Je souhaite proposer une rubrique abordant les problématiques du numérique.

En effet, je vais essayer de mener un réflexion sur les enjeux qui se retrouvent au cœur de nos sociétés et qui bouleversent profondément nos vies. Je ne prétends pas avoir une connaissance complète de ce domaine. Néanmoins, j'ai un intérêt certain pour l'informatique et pour les logiciels libres depuis plus de dix ans.

La prise de conscience de l'impact de nos pratiques quotidiennes de l'informatique et du numérique plus généralement sont encore très faibles. Pourtant, chacun de nous est concerné. Même les plus âgés ont un usage quotidien, ne serait-ce que pour garder le contact avec leur milieu familial.

Ainsi se présentent à nous toutes les difficultés qui s'attachent à ce domaine. L'apprentissage des outils informatiques (ordinateurs, téléphone, tablette, …) et leurs usages (logiciel, applications, internet,…). La sécurité de nos données personnelles (piratage, espionnage à grande échelle ), les petites arnaques (phishing). Les comportements sur internet ( étalage de notre vie privée) sont également des questions que nous pourrons aborder.

Sur tous ces sujets, j'essaierais d'apporter quelques lumières. J’appuierais mes explications sur des liens vers des sites spécialisés abordant ces problématiques avec pertinence.

Je compte mettre en valeur les logiciels libres, car je pense qu'ils constituent une solution pour toutes ces problèmes en respectant les utilisateurs. Ils correspondent parfaitement aux enjeux de notre 21 ème Siècle ( partage de la connaissance et respect de l'environnement ).

J'espère avoir de nombreux retours et questions à l'aide des commentaires.

Revue de blog.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Frédéric Forgues, sur son blog " Regards de Justice" hébergé par le site du Journal La Croix, a écrit un billet qui a pour titre "Nos très chers "ex"". Il s'est intéressé à nos trois anciens présidents de la République, bientôt quatre, d'un point de vue financier. Voici les premières lignes de son article:

Les résultats de la primaire, couplés à la défaite probable de F. Hollande à la présidentielle (à supposer qu’il concoure), rendent toute son actualité à un texte vieux de deux mois, et passé scandaleusement inaperçu : le décret du 4 octobre 2016 relatif au « soutien matériel et en personnel apporté aux anciens Présidents de la République ». Supposé réduire le coût généré par les anciens chefs de l’État (évalué par un député à 10 millions d’euros par an), sa lecture laisse pantois. Car en termes d’économies, on a vu mieux. Ainsi l’article 1er dispose-t-il que « pendant les cinq années qui suivent la cessation de leurs fonctions, il est mis à disposition des anciens présidents de la République sept collaborateurs permanents, dont un directeur de cabinet du niveau de la catégorie A supérieure et trois collaborateurs du niveau de la catégorie A, ainsi que deux agents de service, appartenant à la fonction publique ou rémunérés par l’État sur contrat ». Et le règlement de poursuivre qu’au-delà de ces cinq ans, il est encore mis à leur disposition trois collaborateurs permanents. En toute hypothèse, « il est mis à disposition des anciens Présidents de la République, en adéquation avec les personnels mis à leur disposition, des locaux meublés et équipés, dont le loyer, les charges et les frais généraux sont pris en charge par l’État » (art. 3).

Lire la suite ici.

 

Photo du mois.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Photo Fafa Monange Goncalves.

Anciennes et anciens élèves de Leyritz-Moncassin et du collège Jean Rostand de Casteljaloux à vos commentaires!

Fil RSS des articles