Du bonheur...

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"Qu'est-ce que la Béatitude? C'est cela qui fait qu'on ne se laisse pas piper par le plaisir, ni écraser par la détresse. C'est ce qui fait qu'on peut encaisser toutes les souffrances. Car cette béatitude a la qualité de ce qui est éternel. Tandis que toute détresse, toute souffrance, tout plaisir, ont la qualité de ce qui est transitoire. Les gens qui n'ont pas le sentiment de cette béatitude, intime à soi, sont comme des poissons qui ont perdu le sens de l'eau et qui meurent de soif, la langue hors de leur élément."

"Frère Antoine, une bouffée d'ermite"

ISBN 2-266-09453-x

Souvent l'enfer c'est ... nous.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

"L'enfer" de Jérôme Bosch -1450/1516.

"Pourquoi, lorsque sur une route, il y a des virages, y a-t-il des passagers qui sont indisposés et d'autres pas? Le chauffeur, lui, ne l'est jamais. Cela vient de ce que celui-ci fait corps avec le véhicules, tandis que les autres sont ballottés par lui. L'estomac et les viscères chavirent de droite à gauche mais pas chez celui qui tient le volant. Ceux qui subissent les événements de la vie, qui ne font pas corps avec, s'attirent des problèmes psychomatiques divers. Ceux qui, tellement unis au Créateur, sont comme créants eux-mêmes ces événements ne sont pas affectés. Celui qui adhère aux événéments, qui les chevauche, est conduit par Dieu. Il fait corps avec Lui. Il crée avec lui l'événement et grande est la Béatitude divine partagée. Les théologiens ont du mal à définir ce qu'est exactement le péché originel, mais il est facile de dire ce qu'est l'absence du péché originel: c'est l'adhésion à la volonté divine dans les événements. L'homme en état de péché originel est manié par les événements, même s'il s'imagine, dans son ignorance, que c'est lui qui les mène. Car si c'était lui le meneur, il ne râlerait jamais."

"Frère Antoine, une bouffée d'ermite" page 277, livre de poche collection "Pocket", ISBN 2-266-09453-x

El dos de Mayo 1808

Rédigé par yalla castel - - 1 commentaire

Francisco de Goya

"Le chantage aux migrants est une abomination. »

La guerre qui consiste à s’en prendre à des civils et à les chasser sur les routes pour déstabiliser l’adversaire est une abomination.

La guerre qui consiste à s’en prendre aux civils pour en faire des armes de destruction massive est une abomination.

La guerre qui consiste à s’en prendre aux civils pour en faire des armes de dissuasion est une abomination.

Je me demande de plus en plus souvent si je verrai avant de mourir à nouveau des manifs contre la guerre?

« Arrivée la guerre, le diable agrandit son enfer. » (Proverbe Espagnol)

Tout bien portant est un malade qui s'ignore.

Rédigé par yalla castel - - 5 commentaires

49°3 c’est un gros coup de fièvre.

Mais le coronavirus va nous faire oublier tout ça.

Et une cuillère de coronavirus le matin, le midi, le soir, sur toutes les chaînes de télé, dans toutes les radios, nuit et jour, jour après jour, semaine après semaine. Jusqu’à plus faim. Jusqu’à plus soif.

« Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous gratouille? »

(Docteur Knock, 1923, Jules Romains)

Fil RSS des articles