A mes enfants et petits enfants

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

A MES FILLES

Vous me lirez quand je serai mort et ce sera bien ainsi

Car tout ce que j'ai écrit je l'ai écrit dans cette ombre paisible

Juste à côté de vous dans le silence heureux

Où les mots se laissent entendre  dans une clarté

Qui n'existe plus

Et lorsque vous me lirez ce sera comme si une voix glissait

De l'autre côté des futaies et venait vous rappeler

Qu'il existe une autre manière de parler donc de vivre

Et que le monde n'est pas cette fête triste qu'on en fait

Pour vous empêcher de vivre toute la vie qui vous appelle.

 

Emmanuel Godo

Classé dans : poésie - Mots clés : aucun

Du Covid et du masque.

Rédigé par yalla castel - - 3 commentaires
Comme un train qui peut en cacher un autre…
 
Nous avons reçu hier par mail le texte ci-dessous. Nous ne savons pas qui l’a écrit et au fond ça n’a pas grande importance. Nous le partageons avec qui voudra bien le lire. A partager sans modération?
 
"Le Covid 19 élit domicile non pas dans des « foyers » de contamination mais dans des lieux étranges du nom anglais de « clusters ».
 
Le Covid 19 s’attaque aux jeunes dans leurs réunions festives mais pas aux 12 000 spectateurs du Puy du Fou.
 
Il s’attaque aux baigneurs sur les plages mais pas aux sans abris.
 
Sur certaines plages il est dangereux de 21 h à 7 h du matin mais il ne l’est plus dans la journée.
 
Il s’attaque aux petits commerces mais pas aux grandes surfaces ni aux multinationales.
 
Il menace les restaurants mais quadruple les profits d’Amazon.
 
Il met des salariés au chômage mais permet la fraude patronale au chômage partiel.
 
Il aide certains financièrement mais pas d’autres.
 
Il peut tuer votre grand mère de 70 ans si elle vient vous voir mais pas si elle garde vos enfants.
 
Il amène des scientifiques sur les plateaux télé mais leurs commentaires sont débridés et tournent à l’information spectacle.
 
Il permet le traitement à la chloroquine puis l’interdit mais, de décrets en décrets, l’autorise à nouveau en douce.
 
Il était inoffensif, une « simple grippe » et le masque était inutile quand on comptait les morts mais il est devenu extrêmement dangereux depuis le dé-confinement si vous n’avez pas de masque.
 
Il permet de s’asseoir côte à côte dans un train mais pas au théâtre.
 
Il autorise des matches de foot avec 5 000 spectateurs mais interdit de se réunir à plus de 10 sur la voie publique.
 
Sans oublier qu’il n’est plus contagieux quand t’es assis à ta table de restaurant ou dans ton siège au cinéma, il l’est seulement le temps de te rendre à ta place ou aller aux toilettes. Après c’est ok.
 
Étrange et vicieux ce virus, qui réagit différemment en fonction des gens, des lieux et . . . . des intérêts !!!"
 
 

Revue de Blog août 2020

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Interroger le masque

Depuis le 18 juillet dernier, le gouvernement du Québec exige le port du masque dans les lieux publics fermés. En France, le premier ministre Jean Castex a évoqué, lui, la nécessité d’étendre le port obligatoire du masque en extérieur.  

Quand toutes les études indiquent qu’aucun foyer de contagion n’est à signaler en plein air, quand on enregistre sur le territoire, québécois comme français, peuplé de millions d’habitants, moins d’une vingtaine de morts par jour depuis plusieurs semaines, il y a en effet de quoi se demander : « Que se passe-t-il ? » 

Sommes-nous, comme ces organismes vaillants pourtant gravement touchés par le coronavirus, en train de faire une surréaction morbide ? Oui, morbide, car si les immunologues s’accordent à dire, contrairement aux médias, qu’il n’y a actuellement aucune seconde vague (mais une première vague où le virus n’était pas passé), on sait aussi que les admissions en Hôpital Psychiatrique ont explosé, comme les séparations et les suicides.

Lire la suite du texte de  Martin Steffens sur le lien suivant:

https://le-verbe.com/idees/interroger-le-masque/?fbclid=IwAR1-ScOXcRw9KYD6xbTpvY-KieI8GdcYjTxTf1oAEmodwEOEKcHiWlX3svs

 

 

 

Jean Cardonnel

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

« Nous évoluons dans un monde dont la préoccupation de soi constitue l’armature. Notre monde est celui de l’égoïsme; des choses, de la quantité; il s’épanouit en règne des privilèges, des affaires, de l’argent. Nous sommes dans la société compétitive. Les premiers entendent toujours demeurer les premiers. Ils veulent même de plus en plus distancer tous les autres considérés comme des concurrents. Si les premiers seuls comptent où seront les derniers? Les autres, les derniers ne seront jamais traités comme des personnes, ravalés au rang de choses, ils demeurent en marge.Quand viendra le tour des autres ? Jamais ? »

Jean Cardonnel, né le 12 mars 1921 à Figeac (Lot), décédé le 4 juillet 2009, était dominicain et se situait à l’extrême gauche des fidèles de l’Église catholique, étant le principal défenseur de la théologie de la libération en France.

Pour en savoir plus sur la théologie de la libération:

https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Theologie/Qu-est-ce-que-la-theologie-de-la-liberation

 

Des mots et des verbes en antidote aux maux d’aujourd’hui.

Rédigé par yalla castel - - Aucun commentaire

Photo Michel Queyreur

 

Amitié : Sentiment d'affection entre deux personnes ; attachement, sympathie qu'une personne témoigne à une autre : Être lié d'amitié avec quelqu'un. Bienveillance, gentillesse, courtoisie chaleureuse manifestées dans les relations sociales, privées, mondaines : Dire un mot d'amitié. Fais-nous l'amitié de venir dîner. Relations entre collectivités fondées sur le bon voisinage, la bonne entente, la collaboration : Conclure un traité d'amitié.

 

Altruisme : Souci désintéressé du bien d'autrui : Agir par altruisme.

 

Vivre meilleur plutôt que vivre mieux.

 

Rechercher la joie de faire le bien.

 

Cultiver la maîtrise de soi et l’autodiscipline.

 

« Ne pas railler, ne pas pleurer, ne pas haïr mais comprendre ». (Spinoza)

 

Gratitude : Reconnaissance pour un service, pour un bienfait reçu ; sentiment affectueux envers un bienfaiteur : Manifester sa gratitude à quelqu'un.

 

Bienveillance : Disposition d'esprit inclinant à la compréhension, à l'indulgence envers autrui.

 

Ecouter la souffrance du Monde.

 

« L’homme le plus heureux est celui qui n’a dans l’âme aucune de trace de méchanceté. » (Platon)

 

Une des recettes du bonheur : « Simplifier, simplifier, simplifier ». (Thoreau)

 

Une autre recette du bonheur : « Eviter de mariner dans la mesquinerie ».

 

Liberté : État de quelqu'un qui n'est pas soumis à un maître : Donner sa liberté à un esclave. Condition d'un peuple qui se gouverne en pleine souveraineté : Liberté politique. Droit reconnu par la loi dans certains domaines, état de ce qui n'est pas soumis au pouvoir politique, qui ne fait pas l'objet de pressions : La liberté de la presse. Situation de quelqu'un qui se détermine en dehors de toute pression extérieure ou de tout préjugé : Avoir sa liberté de pensée. Possibilité d'agir selon ses propres choix, sans avoir à en référer à une autorité quelconque : On lui laisse trop peu de liberté. État de quelqu'un qui n'est pas lié par un engagement d'ordre contractuel, conjugal ou sentimental : Il a quitté sa femme et repris sa liberté. Temps libre, dont on peut disposer à son gré : Ne pas avoir un instant de liberté. État de quelqu'un ou d'un animal qui n'est pas retenu prisonnier : Un parc national où les animaux vivent en liberté. Situation psychologique de quelqu'un qui ne se sent pas contraint, gêné dans sa relation avec quelqu'un d'autre : S'expliquer en toute liberté avec quelqu'un. Manière d'agir de quelqu'un qui ne s'encombre pas de scrupules : Être blâmé pour la liberté de sa conduite. Écart d'une interprétation, d'une adaptation, etc., par rapport aux faits réels ou au texte original : Une trop grande liberté dans la traduction. État de ce qui n'est pas étroitement contrôlé, soumis à une réglementation sévère : Instaurer la liberté des prix industriels. Caractère de ce qui relève de l'initiative privée : Liberté d'entreprise.

 

Sources : « Trois amis en quête de sagesses » chez Allary Editions et dictionnaire Larousse en ligne.

Fil RSS des articles